Côte d'Azur: Des contrôles en mer pour des vacances en toute sécurité

ÉTÉ Ce mardi, des gendarmes ont notamment inspecté les clubs de plongée...

Fabien Binacchi

— 

Un bateau-école de plongée contrôlé ce mardi
Un bateau-école de plongée contrôlé ce mardi — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

« Bonjour monsieur, contrôle de gendarmerie ! Puis-je monter à bord ? » Ce mardi matin au large d’Antibes, cette école de plongée s’est mise au garde à vous pour être passée au crible par l’adjudant à la brigade nautique d’Antibes Christian Petit.

Brevets des encadrants, matériels… « Nous vérifions notamment que les premiers secours peuvent être prodigués en cas de problème et que les plongées se font en toute sécurité et conformément aux niveaux de tous les participants », explique le militaire.

Toute la matinée, entre Nice et Cannes, la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) dans les Alpes-Maritimes a organisé une des deux « opérations de contrôles des activités nautiques » de l’été.

Cinq décès liés à la plongée avec bouteille en 2015

L’an dernier, encore cinq plongeurs « bouteille » sont décédés dans des accidents. C’est moins qu’en 2014 (neuf décès), mais l’activité reste une « préoccupation forte » pour les secours.

« La plupart du temps, les clubs sont en conformité, relève l’adjudant Christian Petit. Mais il arrive, en plongée autonome notamment, que des personnes souvent âgées préjugent de leur force et fassent des malaises. Notre rôle est donc surtout préventif. »

>> A lire aussi : «En plongée sous-marine, la fatigue ne pardonne pas»

Tout l’été, en plus de ces opérations de contrôle, les patrouilles vont se multiplier sur le littoral azuréen. Et pas uniquement autour des plongeurs. Les établissements de locations de sports nautiques sont également inspectés.

Les opérations de secours en augmentation

L’an dernier, le Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) Méditerranée a coordonné 2 126 opérations pour 4 296 personnes assistées ou secourues. Un nombre en augmentation notamment dans des accidents impliquant des kayaks, kitesurfs, planche à voile ou planche à pagaie.

Elles « découlent d’une imprudence face aux conditions de vent, à l’état de la mer ou de la surestimation des capacités physiques des personnes concernées », note la DDTM. Alors prudence pour ne ramener de vos vacances en mer que des bons souvenirs !

>> A lire aussi : Trois accidents sur les plages, dont un mortel, en deux jours