Nice: Condamné pour avoir promis à un maton le même sort qu'aux «deux flics de Magnanville»

JUSTICE Une référence directe au drame qui s’est joué en région parisienne…

Mathilde Frénois

— 

Un surveillant dans la prison de Lille-Annoeullin.
Un surveillant dans la prison de Lille-Annoeullin. — Sarah ALCALAY/SIPA

Ses insultes et ses menaces lui coûtent un an de prison dont six mois avec sursis, selonNice-Matin. Mi-juin, un Niçois venant tout juste de sortir de prison avait promis à un surveillant pénitentiaire le même sort que les « deux flics » de Magnanville.

>> A lire aussi : Un détenu libéré promet à un surveillant de prison le même sort que les «deux flics» de Magnanville

L’altercation remonte au 17 juin. Peu de temps après sa libération, l’ex-détenu croise son ancien gardien de prison. Il l’interpelle, lui tape sur le bras, l’insulte. Pensant l’incident terminé, le gardien rentre à son domicile accompagné de sa compagne.

« Faire comme les deux flics de Magnanville »

Mais l’ancien détenu les suit. Il se poste en bas de l’immeuble et menace le couple : « C’est là que tu habites. On va faire comme les deux flics de Magnanville. Tu me mets la misère à l’intérieur mais à l’extérieur, c’est moi qui commande. » Une référence directe à l’assassinat des deux policiers dans les Yvelines.

Le tribunal correctionnel de Nice a condamné lundi l’ex-détenu à six mois de prison ferme. Une peine accompagnée de deux ans de mise à l’épreuve.