Nice: Le boom de la livraison de repas à vélo, au domicile ou au bureau

TENDANCE Trois entreprises ont déjà débarqué dans la capitale azuréenne... 

Mathilde Frénois

— 

Comme Livreur Chic, en six mois, trois sociétés de livraison de repas ont posé leurs roues à Nice.
Comme Livreur Chic, en six mois, trois sociétés de livraison de repas ont posé leurs roues à Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Le canon de midi tonne dans le Vieux-Nice. Le coup d’envoi pour une ribambelle de cyclistes. Equipés de leur gros sac à dos, ils zigzaguent dans les rues pour faire le lien entre des restaurants et leurs clients qui sont attablés à domicile, au bureau ou sur la plage.

Depuis six mois, trois entreprises de livraisons de repas à vélo ont débarqué à Nice, se partageant ce marché très concurrentiel.

Chemise et nœud papillon

La start-up azuréenne Livreur Chic a été la première à poser ses roues sur le sol niçois. Depuis le 9 décembre, Franck Léon et sa dizaine de cyclistes ont livré 6.000 commandes. Mais ils ne sont plus seuls. Le Londonien Deliveroo et le Parisien Take Eat Easy, arrivés respectivement en février et en avril, pédalent également avec des plats fumants sur le porte-bagages.

Pour se démarquer, Livreur Chic fait le choix du haut de gamme : « On se positionne sur 37 restaurants qui utilisent des produits frais et de qualité », insiste son fondateur, Franck Léon. Et chaque livreur-cycliste porte chemise et nœud papillon.

Livré directement sur la plage

Si les trois sociétés affirment avoir toujours connu la croissance depuis leur lancement, « pendant la saison estivale, les demandes diminuent », fait remarquer le directeur régional de Deliveroo, François Klein. Et « l’Euro de foot n’a pas beaucoup d’impact sur le nombre de livraisons », commente Franck Léon.

Pour grignoter leur part du gâteau, chacun mise sur ses atouts. « Nous pouvons compter sur une clientèle étrangère qui nous connaît déjà et qui utilise notre appli internationale », vante François Klein, tandis que Take Eat Easy « prend en photo tous les plats », explique Mamoun Skalli, responsable régional. Tout en pariant sur une nouveauté : la livraison, pendant l’été, de box livrées directement sur la plage.

Nouvelles étapes, nouveaux vélos

Les livreurs ne resteront pas sur les seules routes niçoises. Livreurs Chics a prévu de venir s’installer à Cannes « la troisième semaine de juillet ». Pour Take Eat Easy, l’installation est « dans les tuyaux ».

« La Côte d’Azur dispose de plein de villes à fort potentiel », explique le directeur régional de Deliveroo, le dernier venu. Dans sa roue, la société allemande Foodora, arrivée à Paris en 2015, débarquera à Nice au premier semestre 2017.