Nice: Un détenu libéré promet à un surveillant de prison le même sort que les «deux flics» de Magnanville

FAITS DIVERS Il a suivi le gardien jusqu’à son domicile en faisant une référence directe au drame qui s’est joué en région parisienne…

M.F.

— 

Un surveillant pénitentiaire ferme une porte à la prison d' Alençon-Condé-sur-Sarthe le 30 avril 2013.
Un surveillant pénitentiaire ferme une porte à la prison d' Alençon-Condé-sur-Sarthe le 30 avril 2013. — AFP PHOTO CHARLY TRIBALLEAU

A peine sorti de la maison d’arrêt de Nice, un ex-détenu croise son gardien de prison. Mais il ne passe pas son chemin. Ayant retrouvé la liberté, il décide de le poursuivre et le menace de « faire comme aux deux flics qui se sont fait buter » à Magnanville, raconte Nice-Matin.

>> A lire aussi : Policiers tués dans les Yvelines: Que s'est-il passé? Qui sont les victimes? Le point sur l'affaire

Les faits remonteraient à vendredi. Le gardien est en balade avec sa femme dans les rues de Nice. L’ancien détenu aurait commencé à insulter et provoquer le surveillant. Ce n’est que le début des menaces.

« Comme aux deux flics qui se sont faits buter »

Le couple reprend alors le chemin du domicile. Mais le maton et son épouse sont suivis. Une fois dans leur appartement, du bas de l’immeuble, l’ex-détenu leur aurait lancé : « Alors, c’est là que tu habites ? On va te faire comme aux deux flics qui se sont fait buter. On sait où tu habites, tu me mets la misère à l’intérieur, dehors, c’est moi qui commande », rapporte le quotidien local.

Des propos en référence directe à l’exécution, revendiquée par Daesh, de deux policiers à leur domicile de Magnanville. 

Placé en garde à vue 

Immédiatement, le surveillant a porté plainte. L’ex-détenu, interpellé samedi, a été placé en garde à vue pour « menace sur agent pénitentiaire ».