Affrontements entre supporters à Nice: Un café fréquenté par les ultras niçois fermé par le préfet

EURO 2016 Ce serait au Café populaire que « la rixe de samedi soir a été préparée » a été préparée selon la préfecture…

Fabien Binacchi

— 

Le Café populaire a été fermé mardi soir
Le Café populaire a été fermé mardi soir — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Rue Arson, à l’Est de Nice, le Café populaire devra baisser le rideau jusqu’à la fin de l’Euro. L’établissement, géré par le président des ultras niçois Frédéric Braquet, est sous le coup d’une fermeture administrative depuis mardi soir.

Cette mesure, qui court jusqu’au 10 juillet 2016 inclus, « vient sanctionner le lien établi entre ce débit de boissons et les affrontements » qui ont éclaté samedi soir dans le Vieux-Nice et fait neuf blessés, justifie la préfecture des Alpes-Maritimes dans un communiqué.

« Selon l’enquête de police administrative, et les images de vidéosurveillance notamment, cet événement a été préparé dans ce bar entre des supporters niçois de la Populaire sud et des fans Polonais, qui ont décidé ensemble d’aller en découdre avec les Nord-Irlandais », indique le sous-préfet François Xavier Lauch.

« Un centre de décision » selon le procureur

Le Café populaire apparaît même comme « un centre de décision » pour les ultras de la Populaire sud, avance également le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre, interrogé par 20 Minutes.

Samedi soir, « environ 25 à 30 Français, identifiés comme des supporters locaux assez connus d’un groupe ex-identitaire », selon le parquet, avaient participé à un affrontement, dans une voie piétonne de Nice, mettant également en scène de nombreux fans des équipes de Pologne et d’Irlande du Nord, qui s’opposaient le lendemain au stade de Nice.

Certains auteurs de « provocations » impliqués samedi soir dans les échauffourées qui ont agité le Vieux-Nice « appartiennent à un ancien groupe de supporters qui avait fait l’objet d’une décision ministérielle de dissolution, la BSN [Brigade sud Nice] », avait affirmé dès lundi le procureur.

>> A lire aussi : Euro 2016, des Niçois d'un groupe ultra dissout impliqués dans la rixe de samedi soir à Nice

Prévenir « tout nouvel événement de ce type »

La fermeture administrative de cet établissement permettra aussi, selon le sous-préfet, de prévenir « tout nouvel événement de ce type » les soirs de rencontres jouées à Nice ou de diffusions de matchs à la fan-zone.

La décision de la préfecture pourra être contestée devant le tribunal administratif de Nice. « C’est ridicule, a réagi Guillaume Bacchieri, membre actif de la Populaire sud. Le préfet s’acharne contre nous. »

Parallèlement, des arrêtés préfectoraux devraient limiter, dès ce mercredi, la consommation d’alcool pendant toute la durée de l’organisation de l’Euro de football 2016. Les textes cibleraient notamment les terrasses, et les quartiers du port, la promenade des Anglais et ses plages, ainsi que le Vieux-Nice.