#Moijeune: A 27 ans, Pierre-Yves s'investit au Refuge pour aider «des jeunes qui lui ressemblent»

SOCIETE Il donne de son temps pour une association... 

Mathilde Frénois

— 

Pierre-Yves a rejoint l'équipe de bénévole du Refuge en octobre.
Pierre-Yves a rejoint l'équipe de bénévole du Refuge en octobre. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Tout a commencé par des dons. Alors qu’il n’était que lycéen, Pierre-Yves envoie quelques dizaines d’euros au Refuge, l’association qui vient en aide aux homosexuels rejetés par leur foyer familial. Ce n’est que les prémices de son engagement. Dix ans plus tard, alors qu’il vient de souffler sa 27e bougie, le Niçois rejoint l’équipe de bénévoles.

Comme Pierre-Yves, des jeunes s’investissent. Ce jeudi, 20 Minutes lance son panel qui étudiera, entre autres, leur implication dans la société.

« Ça prend du temps »

Au Refuge, soigneusement disposés sur la table, des feuilles blanches et de crayons. « C’est pour les activités que l’on fait deux fois par semaine, dit-il. Je suis responsable de ce pôle. » Rédaction de CV, visite de musées, atelier décoration ou cuisine, Pierre-Yves organise les animations pour « des jeunes qui [lui] ressemblent »

« Être ici me tient à cœur parce que je me dis que ça aurait pu m’arriver et j’aurais eu besoin de quelqu’un. » Quand il n’est pas occupé par son métier de contrôleur électricien, Pierre-Yves s’active au local 20 heures par semaine. « C’est sûr, ça prend du temps », reconnaît-il, y voyant un sérieux frein à l’engagement des jeunes.

« Comme une évidence »

« Moi aussi, je me disais que je n’avais pas le temps, entre les études et les soirées. Aujourd’hui, c’est comme une évidence » Si Pierre-Yves s’investit au Refuge, la structure lui apporte beaucoup en retour : « J’ai pu m’assumer et m’ouvrir socialement. »

Mais le bénévole ne voit pas cet engagement comme une finalité. « Il aurait pu être tout autre, en politique par exemple, dit-il les yeux plein d’espoir derrière ses fines lunettes. Il y a tellement de choses à mettre en place pour aider le Refuge et ses jeunes. »