Nice: L'affaire Pastor rebondit avec deux nouvelles mises en examen pour faux témoignage

JUSTICE La nièce du commanditaire présumé de l’assassinat de la milliardaire monégasque est notamment suspectée de complicité de subordination de témoin…

F.B. avec AFP

— 

Des enquêteurs autour du véhicule dans lequel Hélène Pastor a été assassinée le 6 mai 2014 à Nice
Des enquêteurs autour du véhicule dans lequel Hélène Pastor a été assassinée le 6 mai 2014 à Nice — Valery Hache AFP

Nouveau rebondissement dans l’affaire Hélène Pastor. Un homme et la nièce de Wojciech Janowski, soupçonnée d’être le commanditaire de l’assassinat de la milliardaire monégasque, ont été mis en examen pour un faux témoignage visant à innocenter le suspect. Le premier a été écroué tandis que la seconde a été placée sous contrôle judiciaire.

Ce nouvel épisode dans le dossier de l’enquête sur l’assassinat de la richissime femme d’affaires monégasque en 2014 à Nice a démarré au début du printemps avec un courrier adressé au juge d’instruction par un homme qui assurait avoir des informations à donner sur des confidences que lui auraient faites en prison Pascal Dauriac.

>> A lire aussi : Le mobile du crime d'Hélène Pastor serait bien financier

Arrêté alors qu’il allait toucher une enveloppe d’argent

Ce dernier, mis en examen dans l’affaire pour complicité d’assassinat, lui aurait confié avoir accusé à tort Wojciech Janowski d’être le commanditaire de l’assassinat de sa belle-mère Hélène Pastor, assure-t-il au juge, selon une source proche du dossier.

Mis sous surveillance, cet homme dont il a été établi qu’il a également côtoyé Janowski en prison, a finalement été interpellé le 30 mai au moment où il allait toucher une enveloppe d’argent dans un hôtel de Marseille, remise par la nièce de Wojciech Janowski.

>> A lire aussi : La garde à vue du gendre d'Hélène Pastor validée

Il devait faire changer la version de Pascal Dauriac

Le faux témoin, qui a reconnu les faits devant le juge, aurait touché pas loin de 100.000 euros en plusieurs versements. Il a également été mis en examen pour subornation de témoin parce qu’il devait faire changer d’avis Pascal Dauriac sur sa version des faits.

La nièce de l’ancien consul honoraire de Pologne à Monaco, gendre de la riche héritière assassiné, a de son côté été mise en examen pour complicité de subornation de témoin.

Hélène Pastor et son chauffeur étaient tombés le 6 mai 2014 dans un guet-apens devant un hôpital de Nice. Un tireur embusqué avait ouvert le feu à travers la vitre du passager, avant de prendre la fuite en compagnie d’un complice. Le chauffeur, Mohamed Darwich, avait succombé à ses blessures le 10 mai et Hélène Pastor, 77 ans, dix jours plus tard.