Nice: Les petits farcis s'affrontent dans un championnat du monde

GASTRONOMIE Vingt-trois Niçois, mais aussi une Anglaise et une Australienne, concouraient pour la quatrième édition…

Mathilde Frénois

— 

Les jurés veillent au respect des traditions et des goûts des petits farcis.
Les jurés veillent au respect des traditions et des goûts des petits farcis. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Patrick présente son plat encore fumant aux jurés. Comme 22 autres concurrents, il participe à la 4e édition du championnat du monde des petits farcis, organisé à la Cave de la Tour dans le Vieux-Nice. « Je pense que j’ai toutes mes chances, estime l’Azuréen. Mon petit plus, c’est la présentation. Pour me démarquer j’ai décoré avec des galets, des petits parasols et des tongs. »

L’excentricité de Patrick n’a pas séduit les jurés. Il finira en queue de peloton. Même classement pour des petits farcis « qui ont le goût de la merguez », pour « des courgettes trop amères » et pour « des légumes pas assez creusés », regrettent les jurés Christian Plumail et José Orsini.

Les farcis de Patrick et leur présentation originale.
Les farcis de Patrick et leur présentation originale. - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Un concours international

C’est que le championnat du monde des petits farcis, c’est du sérieux. Un huissier a été engagé pour assurer la régularité de la compétition. Et cette année, le concours s’internationalise : des candidates anglaise et australienne ont même tenté leur chance.

Piqure de rappel ☀️󾮗🏻󾌪󾌧󾮞🏻󾮞🏻󾌧󾁇󾦆

Publié par Cave de la Tour sur samedi 4 juin 2016

Mais la championne du monde est bien Niçoise. Annie Iannarelli décroche la première place. Ce qui a fait la différence selon elle ? « Une recette héritée de ma mère, des légumes achetés au marché et, surtout, une farce sans riz », insiste Annie, la championne qui intégrera le jury l’année prochaine.