Aéroport de Nice: Monaco veut entrer au capital

ECONOMIE L’Etat monégasque a rencontré les différents concurrents à la reprise partielle de l’aéroport, pour investir entre 100 et 150 millions d’euros…

C.D.

— 

A l'aéroport de Nice, avant l'ouverture du Festival de Cannes 2016.
A l'aéroport de Nice, avant l'ouverture du Festival de Cannes 2016. — SIPA

Monaco a bien l’intention de faire son entrée dans le capital de l’aéroport Nice Côte d’Azur, dont la privatisation partielle est en marche. L’Etat monégasque a en effet affirmé jeudi examiner une entrée, à hauteur de 10 % environ. Pour ce faire, il s’associerait à l’un des groupements en lice pour l’acquisition des 60 % de parts détenues par l’État français

>> A lire aussi : Nice: Un nouveau concessionnaire pour l'aéroport d'ici fin juillet

Cette prise de participation pourrait représenter un investissement compris entre « 100 et 150 millions d’euros », a précisé Jean Castellini, conseiller (l'équivalent d'un ministre) en charge des Finances et de l’Économie, à l’occasion d’un point presse du gouvernement. Selon lui, tous les concurrents rencontrés seraient intéressés par une entrée de Monaco dans le tour de table.

Lignes directes avec les Etats-Unis et l'Asie

Monaco entend ainsi choisir « dans les prochaines semaines » le groupement en lice qui correspond le mieux aux priorités stratégiques de la principauté, située à une trentaine de kilomètres du premier aéroport de province français.

L’objectif est de favoriser une clientèle d’affaires haut de gamme ainsi que des lignes intercontinentales directes avec les Etats-Unis et l’Asie.

>> A lire aussi : Aéroport de Nice: Une consultation symbolique des Niçois contre la privatisation

Les offres fermes des candidats doivent être déposées au plus tard le 4 juillet. Les aéroports de Nice et de Lyon sont concernés par cette cession partielle, qui doit rapporter à l’État français quelque deux milliards d’euros.