Nice: Le trafic aérien interrompu pour cause de... renards sur la piste

ANIMAUX Les avions n’ont pas pu atterrir ni décoller pendant 37 minutes…

M.Fr.
— 
Pour certains, ils sont une nuisance, voire un danger. Pour d'autres, la dizaine de milliers de renards qui vivent dans les parcs, jardins et rues de Londres donnent un délicieux air de campagne à la métropole.
Pour certains, ils sont une nuisance, voire un danger. Pour d'autres, la dizaine de milliers de renards qui vivent dans les parcs, jardins et rues de Londres donnent un délicieux air de campagne à la métropole. — Carl de Souza AFP

Ils ont confondu la piste de l’aéroport de Nice avec leur prairie. Mardi, des renards se sont invités sur le tarmac, rapporte Nice-Matin.

Et le passage de ces canidés n’a pas été sans conséquences pour le trafic aérien, les avions ayant été obligés d’être déroutés le temps de les dissiper.

 



Sangliers, criquets et escargots

Mardi, alors qu’il survolait l’aéroport de Nice, un pilote signale la présence de renards sur la piste à la tour de contrôle. Impossible pour l’appareil d’atterrir. Il est dérouté vers Marseille.

Même scénario pour les vols suivants, l’aéroport ayant été obligé d’interdire l’accès au tarmac aux avions en approche pendant 37 minutes.

Les renards n’ont pas la primeur de l’événement. Les animaux ont déjà été la cause de la pagaille aérienne. Le plus souvent arrivés depuis la plaine du Var, des sangliers, des criquets et des escargots avaient déjà empêché tout mouvement aérien.