Antoine de «The Voice»: La finale, c'est «plus que du bonheur»

TELEVISION Le lycéen grassois est en finale du télécrochet de TF1 ce samedi soir... 

Propos recueillis par Mathilde Frenois

— 

Antoine chantera en direct, samedi, pour la finale de The Voice.
Antoine chantera en direct, samedi, pour la finale de The Voice. — Alexis Reau / Shine / TF1

Il est le candidat que The Voice n’attendait pas. Le Grassois Antoine , lycéen de 17 ans et protégé de Garou, est en finale du télécrochet de TF1, en prime ce samedi à 21 h. 

>> A lire aussi : Antoine : «J’ai peur de découvrir l’avis du public»

Comment vous sentez-vous à quelques heures de la finale ? 

Bizarrement, très bien ! Il n’y a même plus le stress de savoir si on sera là la semaine d’après, ou pas. On est là pour s’éclater en faisant les dernières chansons de la saison de The Voice. Ce n’est plus que du bonheur.

Au début de la compétition, vous vous attendiez à arriver en finale ? 

Ah non pas du tout ! Et je pense que je ne suis pas le seul surpris [rires]. Parce qu’un programme comme The Voice implique d’avoir une grande technique vocale ou une expérience qui fait qu’on est capable de tout chanter. Je ne pense pas avoir cette expérience parce que j’ai encore beaucoup à apprendre. Mais je suis très heureux d’en être là. 

Habitué au rock, vous avez fait pleurer Garou, samedi dernier, en misant sur l’émotion avec Amsterdam. A quoi peut-on s’attendre pour cette finale ?

Peut-être un mix des deux... Mais je ne peux pas vous dire ce que je vais chanter. En tout cas, je vais essayer de mettre en pratique ce que j’ai appris.

Ce samedi, l‘aventure prend fin. Et après, toujours la musique ?

Dès que j’ai fini, je pense que je vais rentrer chez moi, passer mon bac. Après, mon gros objectif est de travailler dans l’univers de la musique. 

Si, demain, vous enregistrez votre album, à quoi ressemblerait-il ?

Je suis un très grand fan de rock français et c’est quelque chose qui manque un peu aujourd’hui dans le paysage musical. J’aimerais bien faire quelque chose qui ressemble à ça. Mais ce n’est pas à moi de décider à la fin... Ce sera au public.