Euro 2016: Ces Niçois d'adoption qui supportent leur équipe nationale

FOOTBALL A un mois du début de la compétition, ces Niçois ont déjà sorti les drapeaux de leur pays d’origine...

Mathilde Frénois

— 

Raphaël et ses clients soutiennent la Pologne, qui jouera l’Euro à Nice.
Raphaël et ses clients soutiennent la Pologne, qui jouera l’Euro à Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Le drapeau n’avait plus qu’à être déplié. Dans cette épicerie de spécialités polonaises installée au centre-ville de Nice, l’heure est aux décorations.

Et si Raphaël a relooké sa boutique en rouge et blanc, c’est qu’il se prépare pour l’Euro 2016. Dans tout juste un mois, son pays d’origine, la Pologne, affrontera l’Irlande du Nord à l’ Allianz Riviera en ouverture de la compétition niçoise. Un événement que ce Franco-Polonais ne pouvait pas manquer. « Il nous reste à sortir les maillots et on est prêt ! », sourit-il.

>> A lire aussi : Les entreprises veulent (elles aussi) profiter de l'Euro 2016

De l’épicerie jusqu’au stade

Les pubs irlandais du Vieux Nice ne comptent pas laisser le monopole du fan-club à l’équipe polonaise. « On diffusera tous les matchs de l’Euro. Mais pour ceux de l’Irlande, on attend beaucoup plus de monde qu’à l’habitude », annonce Katya, serveuse au Ma Nolan’s.

Mais Raphaël voit plus loin que sa boutique. Si son équipe atteint la finale, le Polonais a dégoté des places au Stade de France. « Avec ma famille et des amis, j’ai surtout quatre billets pour Pologne-Irlande le 12 juin à Nice. »

>> A lire aussi : Nice veut tester la reconnaissance faciale

Record de fréquentation

Et ils ne seront pas seuls. Les rencontres Espagne-Turquie, Suède-Belgique et un huitième de finale se joueront également dans la capitale azuréenne.

Samedi, 35.596 spectateurs ont assisté à Nice-Saint Etienne à l’Allianz Riviera. Un record de fréquentation qui risque d’être encore battu pendant l’Euro grâce aux Niçois qui ont déjà leurs billets.