#NuitDebout: Des «gens qui n'ont rien dans le cerveau» pour Nicolas Sarkozy

POLITIQUE Alors que le patron des Républicains tenait un meeting mardi matin à Nice, des militants de #NuitDebout sont venus pointer du doigt « ses casseroles »...

Mathilde Frénois

— 

Nicolas Sarkozy s'est montré offensif sur la question des fonctionnaires.
Nicolas Sarkozy s'est montré offensif sur la question des fonctionnaires. — WITT/SIPA

« Nous ne pouvons accepter que des gens qui n’ont rien dans le cerveau viennent sur la place de la République donner des leçons à la démocratie française. » La cible de cette attaque verbale de Nicolas Sarkozy ? Les participants de #NuitDebout.

Une sortie qui fait suite à la confrontation, quelques minutes plus tôt, entre l’ancien président et des militants de #NuitDebout venus pointer du doigt « ses casseroles ».

Syndicat, mosquée, école

Face aux caméras de BFMTV, le président des Républicains a développé sa pensée. « Tous les soirs, des casseurs occupent la place de la République. Qu’est-ce que ça serait si ce n’était pas l’état d’urgence », s’est-il interrogé.

A Nice, au côté de Christian Estrosi, Nicolas Sarkozy a également dénoncé « les syndicats qui se comportent comme des partis politiques », « les mosquées où l’on vient défendre des idées qui sont le contraire de la République » et l'« école où on ne respecte plus rien et où il n’y a plus d’autorité ».