Nice: Exclues de l'avion à cause... d'une suspicion de varicelle

TRANSPORT Une mère et sa fille n’ont pas pu prendre leur vol Easyjet pour Paris…

M.Fr.
— 
Illustration avion Easyjet a l'arrivee a l'aeroport Toulouse Blagnac. Logo manoeuvres dechargement des bagages.
Compagnie low cost Easy jet.
Illustration avion Easyjet a l'arrivee a l'aeroport Toulouse Blagnac. Logo manoeuvres dechargement des bagages. Compagnie low cost Easy jet. — A. GELEBART / 20 MINUTES

A peine installées dans leur siège près du hublot, elles ont dû quitter l’avion. Une mère et son bébé ont été débarqués d’un vol Nice-Paris par les membres d’équipage, raconte Nice-Matin. En cause : des boutons sur le corps du bébé qui, pour le commandant de bord, sont signes d'une varicelle; maladie très contagieuse.

Lundi, Charlotte et sa fille avaient prévu de rentrer à Paris après quinze jours passés sur la Côte d’Azur. Jusqu’à l’embarquement, tout se passe habituellement pour la petite famille.

« Il suspectait une varicelle »

« A mon entrée dans l’avion, le steward a regardé ma fille et a décidé d’alerter le commandant de bord. Il suspectait une varicelle », rapporte la jeune mère.

Elles sont débarquées. La poussette et les bagages sont rendus. « Les passagers avec une varicelle active (au stade contagieux) ne sont pas admis à bord. […] La sécurité et le bien-être de nos passagers sont une priorité », indique la compagnie aérienne Easyjet au journal local.

Un voyage reporté à lundi

Ausculté par un médecin, le bébé « ne présente pas de varicelle à ce jour ».

Les vacances forcées se prolongent donc jusqu’à lundi pour Charlotte et sa fille, date à laquelle Easyjet a reporté (gratuitement) leur vol.