Nice: Des chercheurs découvrent une preuve de l'origine extraterrestre de la vie

SCIENCES Ils démontrent que le ribose, un sucre à la base de l'ADN, a pu se former dans les glaces des comètes... 

Mathilde Frénois
— 
Les glaces cométaires sont traitées à l'ultraviolet pour détecter la formation de molécules de sucre.
Les glaces cométaires sont traitées à l'ultraviolet pour détecter la formation de molécules de sucre. — © Louis Le Sergeant d'Hendecourt (CNRS) / NASA, ESA, and the Hubble Heritage Team (STScI/AURA)

Ils s’intéressent à l’origine de la vie sur terre et pensent avoir trouvé « la pièce manquante »... sur une comète. Une équipe de chercheurs de l’Institut de chimie de Nice en a extrait le ribose, un sucre à la base du matériel génétique du vivant. Une première mondiale.

Sur une « comète artificielle »

Les scientifiques azuréens ne sont pas allés dans l’espace pour analyser ces molécules. Ils se sont appuyés sur les travaux d’une équipe de l’Université Paris-Sud. « Dans un premier temps, une "comète artificielle" a été produite à l' Institut d’astrophysique spatiale, expliquent les chercheurs. Les astrophysiciens ont simulé la formation de grains de poussières enrobés de glaces, la matière première des comètes. »

La vie « peut-être ailleurs dans l’univers »

Par la suite, elle a été irradiée par des UV puis placée à température ambiante. C’est à partir de cette comète que les chercheurs niçois ont détecté des sucres dont le ribose, constituant clef de l’ADN.

« S’il reste à confirmer l’existence de ribose dans les comètes réelles, cette découverte (…) apporte un argument supplémentaire à la théorie des comètes comme source de molécules organiques qui ont rendu la vie possible sur Terre… et peut-être ailleurs dans l’Univers », estiment les chercheurs niçois. Une première preuve de vie extraterrestre ? Le chemin est encore long pour envisager cette théorie.