Côte d'Azur: En cas de deux refus d'offre d'emploi, Estrosi veut (lui aussi) supprimer le RSA

POLITIQUE Le président de la région Paca (LR) souhaite qu’on lui transmette la « liste » de ces bénéficiaires…

Mathilde Frénois

— 

Le maire Les Républicains de Nice, Christian Estrosi, le 23 février 2016, à Paris.
Le maire Les Républicains de Nice, Christian Estrosi, le 23 février 2016, à Paris. — SIPA

Avec la sécurité et les transports, Christian Estrosi (LR) a fait de l’emploi l’une de ses priorités. Ce lundi matin sur Public Sénat, le président de la région Provence Alpes Côte d’Azur et maire de Nice annonce vouloir prendre des sanctions contre les personnes « qui ont refusé deux offres raisonnables d’emploi ».

« Transmettre la liste »

« Et si ces deux offres raisonnables d’emploi n’ont pas trouvé de réponse, je demanderai, notamment au département, de ne plus verser le RSA à ces attributaires », a-t-il affirmé.

Cette « liste » n’est pas la seule grande annonce de Christian Estrosi. Dès ce lundi après-midi, il signe une convention avec Pôle emploi. « Je veux un guichet unique qui fasse que les 400 agents de Pôle emploi, et ceux de la région, puissent être avec le monde de l’entreprise sur cette plateforme unique capable d’être très réactive. » Son objectif : « En moins de 48 heures, je veux que, lorsqu’il y a une offre d’emploi, elle soit pourvue ».

Eric Ciotti aussi

Dans le même temps, Christian Estrosi rappelle qu'« il y a, dans la région Provence Alpes Côte d’Azur, 25.000 offres d’emploi qui ne sont pas pourvues ».

Mais il n’est pas le seul élu azuréen à vouloir suspendre les allocations pour les bénéficiaires qui refuseraient des offres d’emploi. Début février, Eric Ciotti exprimait déjà le même souhait.

>> A lire aussi : Eric Ciotti (LR) veut suspendre le RSA en cas de deux refus d'offres d'emploi