Attentats à Bruxelles: La sécurité a été «immédiatement renforcée» à l'aéroport de Nice

SECURITE Après les multiples explosions dans la capitale belge, la préfecture des Alpes-Maritimes a «relevé le niveau des forces» dans les deux aérogares…

Fabien Binacchi
— 
L'aéroort de Nice
L'aéroort de Nice — J. C. MAGNENET / ARCHIVES ANP / 20 MINUTES

La réponse a été quasi instantanée. Après les multiples attentats perpétrés à l’aéroport de Bruxelles et dans le métro de la capitale belge ce mardi matin, « un contact immédiat a été pris par la préfecture des Alpes-Maritimes avec la société des Aéroports Nice Côte d’Azur et l’ensemble des services chargés de la sécurité et de la sûreté aéroportuaire », indiquent les services de l’Etat dans le département.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Attentats à Bruxelles: L'explosion à l'aéroport «probablement provoqué par un kamikaze»

« Le niveau des forces a été d’ores et déjà relevé dans les deux aérogares de l’aéroport de Nice Côte d’Azur [police aux frontières, patrouilles Sentinelle, compagnie républicaine de sécurité], précise la préfecture. Le contrôle systématique des titres d’identité aux frontières est opéré pour les voyageurs Schengen et Hors Schengen. » Une mesure déjà en vigueur depuis le 13 novembre 2015.

Davantage de « vérifications » dans les deux aérogares

Les « vérifications » menées par la police aux frontières, la douane et de la gendarmerie des transports aériens ont été augmentées, indiquent encore les services de l’État, qui précisent qu’un « rappel immédiat des consignes d’inspection filtrage et des contrôles aux bagages a en outre été fait auprès des sociétés de sécurité privées ».

>> A lire aussi : Des mesures de sécurité renforcées à Paris

Dans la matinée, la plateforme niçoise indiquait sur son site internet que, « suite aux récents événements qui touchent l’aéroport de Bruxelles, les deux rotations Nice-Bruxelles [prévues dans la journée] sont annulées ».

Les gares de Nice et de Cannes sont également sécurisées par des patrouilles Sentinelle sont présentes, avance la préfecture. Elle fait enfin savoir qu’un « point est actuellement effectué avec l’Inspection d’Académie de Nice au sujet d’éventuels voyages scolaires, en particulier en Belgique ».