Cannes: Le trafic de cocaïne était organisé... dans un restaurant asiatique

JUSTICE Cinq personnes ont été déférées au tribunal correctionnel de Grasse…

Mathilde Frenois

— 

Un couple d'une trentaine d'années soupçonné d'avoir maltraité durant six mois sa nièce de 11 ans, sous les yeux de ses parents, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Grasse pour coups sur mineurs, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.
Un couple d'une trentaine d'années soupçonné d'avoir maltraité durant six mois sa nièce de 11 ans, sous les yeux de ses parents, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Grasse pour coups sur mineurs, a-t-on appris jeudi auprès du parquet. — Patrice Lapoirie afp.com

Dans le restaurant Le Xuan Printemps, à Cannes, on vendait des spécialités vietnamiennes mais aussi… de la cocaïne. Ce sont les présupposés des enquêteurs qui ont décidé de déférer au parquet de Grasse quatre personnes de l’établissement, rapporte Nice-Matin.

Un renseignement a mis la puce à l’oreille de la police judiciaire de Nice. Mais l’arrestation d’une personne à l’aéroport a donné un coup d’accélérateur à l’enquête.

Deux kilos de cocaïne par mois écoulés

Un Dominicain, en provenance des Pays-Bas, est appréhendé par la police à sa descente d’avion dimanche dernier. A l’hôpital, les médecins découvrent dans son corps des ovules remplis de cocaïne.

Dès le lendemain, quatre personnes dont le patron du restaurant Le Xuan Printemps sont interpellées. Elles sont déférées au tribunal correctionnel de Grasse, les enquêteurs de la police judiciaire estimant que l’établissement permettrait d’écouler 2 kg de drogue par mois.