Nice: Dans les coulisses du casting de «La France a un incroyable talent»

TELEVISION L’émission d’M6 cherche ses stars dans la capitale azuréenne…

Mathilde Frénois

— 

Hypnotiseurs, jongleurs et acrobates se succèdent sur la scène du casting de "La France a un incroyable talent".
Hypnotiseurs, jongleurs et acrobates se succèdent sur la scène du casting de "La France a un incroyable talent". — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Dénicher la perle rare. C’est la quête du jury de « La France a un incroyable talent ». Pour lui faciliter la tâche, des casteurs se baladent un peu partout en France. Dimanche, ils ont posé leurs caméras à Nice.

Dans les coulisses d’un café près de la gare, à quelques minutes des auditions, c’est l’agitation des grands soirs. Zacarug, son chapeau blanc, ses balles et ses cartes en mains répète une dernière fois son numéro qui mêle danse et magie.

En coulisses, Zacarug répète une dernière fois son tour de magie.
En coulisses, Zacarug répète une dernière fois son tour de magie. - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

 

« Cela fait deux ans que je veux tester le casting de cette émission, explique le Cannois âgé de 15 ans. Je viens ici pour avoir un avis professionnel. Je pense que le jury peut m’aider à progresser. »

Jongleurs et hypnotiseurs

Dans le couloir qui mène aux planches se mêlent chanteurs, danseurs, acrobates, jongleurs, hypnotiseurs… Trente artistes et troupes tentent leur chance. Ils ont 2’30 pour séduire. « Il faut que ça reste incroyable, insiste Carol Nakari, une Niçoise qui a présélectionné les artistes participant au casting en compagnie de Sylvia Delattre. On s'est basées sur l’originalité et la performance pour qu’il y ait un rayonnement de notre département lors de l’émission. »

Le groupe TKT est confiant après son casting de
Le groupe TKT est confiant après son casting de - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

 

Sortie de scène, la troupe TKT décompresse. « On est contents parce qu’on a fait une super prestation », se réjouit Léa, danseuse d’un groupe de six, formé à la fac de Nice. Cette audition, c’était leur défi. « C’est la première fois qu’on travaille ensemble et on a préparé la choré en deux jours », poursuit-elle. L’idée de danser en studio à Paris devant des milliers de téléspectateurs ? « On n’a peur de rien ! », lancent-ils.

Un peu moins confiant, c’est au tour de Zacarug de revenir en coulisses. « C’est compliqué de réduire son spectacle à 2’30… mais ça s’est plutôt bien passé. »

Le verdict cet été

Un casting passé début mars et des résultats… au mois de juillet. Une fois capturées, les vidéos sont envoyées à la chaîne. Elle seule décidera de la montée à Paris et du passage à la télé, ou non, des Niçois. Tous ont un espoir : que l’incroyable talent se cache dans la capitale azuréenne.