Alpes-Maritimes: (Finalement), le cinéma du département diffusera bien le film sur le loup

POLÉMIQUE Le conseil départemental évoque un « quiproquo » et l’annulation de la seule avant-première…

Fabien Binacchi

— 

Le conseil départemental des Alpes-Maritimes est propriétaire du cinéma Mercury, à Nice.
Le conseil départemental des Alpes-Maritimes est propriétaire du cinéma Mercury, à Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

« Il n’a jamais été question de le déprogrammer. Il y a eu un problème de communication, un quiproquo ». Le conseil départemental des Alpes-Maritimes diffusera bien La gueule du loup, un film sur « la problématique du retour du loup en France » dans son cinéma niçois.

>> A lire aussi : Le cinéma du conseil départemental des Alpes-Maritimes déprogramme un film sur le loup

Vingt-quatre heures après avoir confirmé à 20 Minutes que le long-métrage de Jérôme Ségur était rayé de l’affiche du Mercury, car il ne correspondait pas « aux formats [habituellement] projetés » dans la salle, la collectivité annonce que le film sera finalement bien présenté dans son cinéma de la place Garibaldi, dans le centre de la capitale azuréenne.

« C’est simplement l’avant-première, ce dimanche 6 mars, qui a dû être annulée pour des questions d’organisation. Mais La gueule du loup sera effectivement diffusée à partir du mercredi 9 », indiquent ce jeudi les services du conseil départemental.

Le distributeur se dit « très étonné de cette volte-face »

« L’exploitant de la salle, enthousiaste sur le film, nous apprend qu’il doit déprogrammer ce film en raison d’une injonction du conseil [départemental] des Alpes-Maritimes dont dépend le cinéma, s’était pourtant émue, mardi, la société de distribution ZED. Si cela était la crainte d’un éventuel trouble à l’ordre public provoqué par des débordements sur ce sujet sensible dans la région, elle n’est pas fondée. »

L'affiche du film La gueule du loup
L'affiche du film La gueule du loup - ZED distribution

Interrogé à nouveau par 20 Minutes ce jeudi, le distributeur du film s’est dit « très étonné de cette volte-face ». « Nous nous réjouissons de savoir que le film sera finalement bien programmé au Mercury, même si nous sommes dans l’attente d’une confirmation écrite », a également déclaré une porte-parole de l’entreprise ZED.