Inondations sur la Côte d'Azur: Une enquête ouverte après la mort de trois pensionnaires d'une maison de retraite

JUSTICE Trois personnes âgées sont mortes dans une maison de retraite pendant les intempéries à Biot...

M.F.

— 

Un homme marche dans les décombres après des inondations meurtrières à Biot, dans les Alpes-Maritimes, le 4 octobre 2015
Un homme marche dans les décombres après des inondations meurtrières à Biot, dans les Alpes-Maritimes, le 4 octobre 2015 — JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET AFP

Cette nuit du 3 au 4 octobre 2015 laisse des questions en suspens. Comment trois personnes âgées ont pu mourir, noyées dans leur chambre d’une maison de retraite de Biot ? C’est à cette interrogation que le procureur de la République de Grasse Georges Gutierrez veut répondre. Il va ouvrir, selon France Bleu Azur, une information judiciaire contre X suite aux intempéries, dans les prochains jours.

Des zones floues sur la montée de l’eau et les alertes

Dans le vallon des Combes, où est située la maison de retraite de Biot, l’eau avait l’habitude de monter de quelques centimètres. Mais cette fois-ci, c’est une vague qui a déferlé sur les habitations.

L’autre point que le procureur souhaite éclaircir est la faille dans le dispositif de prévention. Vigilances météos, sirènes et alertes n’auraient pas été en phase avec la dangerosité de la situation.

En complément d’une enquête de la gendarmerie

Sur tous ces éléments, la gendarmerie de Cannes a déjà procédé à une enquête. Mais Georges Gutierrez souhaite éclaircir encore un peu plus le scénario de cette nuit mortelle d’octobre.