Illustration pompier.
Illustration pompier. — GILE MICHEL/SIPA

JUSTICE

Nice: Trois enquêtes ouvertes après la manifestation des pompiers

Lundi, ils avaient pris d'assaut l'autoroute A8 qui avait dû être fermée... 

Une seule manifestation et… trois enquêtes judiciaires. C’est le bilan au lendemain de la protestation des sapeurs-pompiers. Défendant la diminution de leur temps de travail, plusieurs centaines de soldats du feu avaient bloqué, lundi en milieu de journée, l’autoroute A8 entre Nice et Saint-Laurent-du-Var, en brûlant des pneus sur la chaussée.

>> A LIRE AUSSI : En grève pour leur temps de travail, les pompiers azuréens perturbent l’A8

« Trois faits de nature distincte »

Ce mardi, trois enquêtes sont en cours « pour trois faits de nature distincte », explique le procureur de la République Jean-Michel Prêtre.

Le premier motif est entrave à la circulation pour avoir bloqué l’autoroute A8.

« Les pompiers sont allés jusqu’au paradoxe de déclencher des feux eux-mêmes », pointe le procureur. Une deuxième enquête est donc ouverte pour dégradation par incendie.

Des gendarmes conduits à l’hôpital

Les derniers faits reprochés à certains sapeurs-pompiers manifestant ce jour-là sont les violences sur gendarmes. « Touchés par des assourdissements avec des bombes agricoles très violentes, des gendarmes ont dû être conduits à l’hôpital pour vérifier leur audition », précise Jean-Michel Prêtre.