Nice: Un jeu vidéo pour apprendre à lire aux enfants autistes

INNOVATION Une start-up niçoise a développé un logiciel de lecture... 

Mathilde Frénois

— 

Léa apprend les codes de la lecture, accompagnée de sa maman.
Léa apprend les codes de la lecture, accompagnée de sa maman. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Un ballon rouge apparaît sur l’écran. A l’intérieur, un mot qu’il faut associer à sa bonne orthographe. C’est l’une des phases de jeu du logiciel Sema tic.

Développé par la start-up niçoise Moultipass, il a pour objectif « l’apprentissage efficace de 100 mots et de 50 phrases tout en améliorant l’interactivité sociale », assure Anne Michel d’Annoville, responsable commerciale de la société.

« Ecrire son nom »

Au bout de la souris d’ordinateur, on retrouve Léa, 11 ans, qui a débuté la pratique du logiciel au mois d’octobre. « Avant, elle ne savait pas dire “Papa” et “Maman”, raconte sa mère Louisa. Elle ne prononçait que quelques mots. Aujourd’hui, ma fille commence à faire des phrases et même à écrire son nom. »

Ces progrès, Léa les a faits devant son ordinateur. « Ce logiciel se calque sur le fonctionnement intellectuel des enfants autistes, explique Sylvie Serret, médecin responsable du centre ressource autisme Paca Nice à Lenval. Ils ont une très bonne mémoire. Pareil pour la logique et la discrimination intellectuelle. Ce sont ces points forts que l’on utilise. »

L’interface de départ du logiciel Sema-tic. - Sema-tic

 

La lecture pas la compréhension

Financée par l’agence régionale de santé, une étude a été menée sur 25 enfants qui avaient peu de langage. Quelques mois plus tard, tous ceux qui ont pratiqué le logiciel régulièrement ont acquis 80 % des mots appris. « On travaille des compétences de la lecture, tempère Sylvie Serret qui utilise Sema-tic dans son service depuis septembre. Ils ont les codes, on ne teste pas leur compréhension. » La compréhension, cette partie essentielle de l’apprentissage de la lecture, sera développée par Moultipass dans un deuxième logiciel.

Il est possible d’acheter Sema-tic pour s’entraîner à maison, moyennant 129 euros. « Mais il faut impérativement continuer d’associer ce logiciel aux autres activités comme le sport ou les sorties », tient à répéter le docteur.