Ski: Pour le Niçois Mathieu Faivre, «le ski azuréen est au top»

SPORT Mathieu Faivre et Nastasia Noens ont tous deux terminé deuxième en Coupe du monde cette semaine…

Mathilde Frénois

— 

Mathieu Faivre est monté pour la première fois de sa carrière sur un podium à Yuzawa Naeba, au Japon.
Mathieu Faivre est monté pour la première fois de sa carrière sur un podium à Yuzawa Naeba, au Japon. — TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Le ski niçois s’est rarement aussi bien porté que cette semaine. Lundi, la skieuse niçoise Nastasia Noen terminait deuxième du slalom de la Coupe du monde à Crans-Montana. Et samedi, c’est Mathieu Faivre qui finissait lui aussi à la deuxième place en Coupe du monde à Yuzawa Naeba au Japon. Il décrochait par la même occasion son tout premier podium. Interview du skieur licencié à Isola 2000.

>> A lire aussi : La Niçoise Nastasia Noens tient le meilleur résultat de sa carrière

Comment s’est passée cette course ?

Pas trop mal ! [rires] C’est le premier podium de ma carrière et c’est un sentiment incroyable. Je suis surtout satisfait de la manière dont j’ai géré et abordé la compétition. Depuis une dizaine de courses, je tournais autour du Top 10, pas loin du podium. Là, j’ai enfin mis en place tout ce que j’avais répété et ça a fonctionné.

Depuis samedi, vous êtes sur un petit nuage ?

Je suis très vite passé à autre chose, très vite parti sur d’autres objectifs. Il faut tirer les points positifs et négatifs, il y en a eu même si je termine sur le podium. Et se remettre au travail car la saison est loin d’être terminée.

Quelles sont vos prochaines échéances ?

Je cours le 24 et le 26 février en Autriche, à Hinterstoder. Mais je ne suis pas forcément plus serein qu’avant mon podium. Maintenant que les choses sont en place, il ne faut pas tout chambouler. C’est important de continuer de progresser dans le même état d’esprit. Aujourd’hui, on est rentré en Savoie pour la préparation physique. Ensuite, j’irai m’entraîner au slalom géant en Italie avant de rejoindre l’Autriche en début de semaine prochaine.

Le ski azuréen se porte très bien avec la victoire de Nastasia Noens la même semaine… Que ressentez-vous ?

Nastasia, c’est différent. Elle a déjà fait plusieurs podiums. Mais depuis deux ans, elle n’arrivait pas à remonter sur la boîte. Mais ce week-end, le ski azuréen est au top. Alors, quand j’ai appris son résultat, je lui ai directement écrit. Sur le message, je disais qu’elle n’aimait pas qu’on lui prenne la vedette et qu’un autre Niçois pouvait mieux skier qu’elle. C’était pour la faire rire… et pour la féliciter ! On se connaît très bien alors c’est plutôt sympa de réussir en même temps.