Monaco: Ivre, il agresse tous les passants qui croisent son chemin

JUSTICE Sans emploi ni domicile fixe, il a été condamné à quatre mois de prison ferme...

F.Bi.

— 

Dans chaque salle d'audience, un immense crucifix. Le folklore peut faire sourire les chantres de la laïcité, pourtant à l'heure où la France se démène pour améliorer une justice exsangue, Monaco n'a pas à rougir de l'efficacité de sa justice rendue au nom du Prince, et avec l'aide de Dieu.
Dans chaque salle d'audience, un immense crucifix. Le folklore peut faire sourire les chantres de la laïcité, pourtant à l'heure où la France se démène pour améliorer une justice exsangue, Monaco n'a pas à rougir de l'efficacité de sa justice rendue au nom du Prince, et avec l'aide de Dieu. — Valéry Hache afp.com

Il ne valait mieux pas se retrouver face à lui, ce soir-là. Sur le quai Albert-I de la Principauté, ce 7 février dernier, un homme de 24 ans passablement éméché s’est mis à frapper tous les gens qui avaient la malchance de croiser son chemin.

>> A lire aussi : Ivre, le ch'ti insulte un carabinier du prince et finit au tribunal

Le tribunal correctionnel de Monaco vient de le condamner à quatre mois de prison ferme et à verser 400 euros à chacune des deux parties civiles, relate Nice-Matin.

Rentré illégalement à Monaco

Transgressant au passage une mesure de refoulement, le jeune homme sans emploi ni domicile fixe avait donc débarqué illégalement sur le Rocher, et notamment au Stars’N’Bars, dont il était ressorti « complètement ivre », selon le quotidien régional.

Dès son départ de l’établissement, un restaurant du port de Monaco, le prévenu avait entrepris, sans trop de discernement, d’agresser tous les passants.

Se présentant à la barre comme « un gentil garçon », il a nié une partie des faits précisant avoir « bu trois vodkas ». Des paroles en l'air pour le tribunal qui l'a finalement condamné.