Côte d'Azur: En cas de deux refus d'offres d'emploi, Ciotti (LR) veut suspendre le RSA

SOCIAL Le président du département des Alpes-Maritimes veut accroître le suivi des bénéficiaires…

F.B. avec AFP

— 

Eric Ciotti lors d'un meeting du parti Les Républicains (LR), le 3 novembre à Paris.
Eric Ciotti lors d'un meeting du parti Les Républicains (LR), le 3 novembre à Paris. — SIPA

« Faute de la démonstration d’une vraie volonté à retrouver le chemin de l’emploi », un bénéficiaire pourrait voir « ses allocations suspendues », a annoncé Eric Ciotti lundi. Le président (LR) du département des Alpes-Maritimes veut suspendre automatiquement le RSA aux allocataires qui refusent deux offres « raisonnables » d’emploi.

>> A lire aussi : RSA contre bénévolat : « Impossible » pour Marisol Touraine

Le député souhaite aussi « conditionner le RSA à une inscription obligatoire à Pôle emploi », ce qui « ouvre la possibilité à la fois de bénéficier d’un accompagnement spécifique et d’une formation professionnelle, le cas échéant ».

« Sauf motif sérieux faisant obstacle à cette inscription, les allocataires du RSA seront désormais orientés vers Pôle Emploi », a-t-il indiqué.

Une brigade de contrôle des bénéficiaires du RSA

L’Etat a confié la gestion et la charge du revenu de solidarité active (RSA) aux départements par la loi du 1er décembre 2008. Et « aujourd’hui, le département des Alpes-Maritimes compte 25.000 allocataires du RSA, dont 9.000 ne sont pas inscrits à Pôle emploi », selon Eric Ciotti.

>> A lire aussi : La fraude au RSA dans le viseur sur la Côte

Depuis 2011, une brigade de lutte contre la fraude au RSA est active dans les Alpes-Maritimes. En plus, une section de contrôle et d'accompagnement, composée de cinq agents, a été lancée en octobre dernier.

Jusqu'en janvier, sur 900 personnes convoquées, 330 ont engagé une démarche active de recherche d’emploi. Et 297 autres ont été suspendues du RSA.