Etat d'urgence: Sept nouvelles perquisitions sur la Côte d'Azur

JUSTICE Deux établissements commerciaux, à Nice et à Cannes, ont notamment été contrôlés...

F.Bi.

— 

Illustration police.
Illustration police. — G. VARELA \ 20 MINUTES

Elles s’ajoutent à une liste déjà longue de procédures lancées depuis les attentats. Dans le cadre de l’état d’urgence, cinq nouvelles perquisitions à domicile (une à Beaulieu-sur-Mer, deux à Cannes, une à Nice et une à La Trinité) ainsi que deux contrôles d’établissements commerciaux, à Nice et à Cannes, ont été ordonnés entre le 29 janvier le 4 février, a fait savoir la préfecture des Alpes-Maritimes ce lundi.

>> A lire aussi : Le restaurateur assigné à résidence, son snack peut rester ouvert

Depuis le 14 novembre 2015 et le début de l’état d’urgence, six assignations à résidence, 123 perquisitions à domicile et six restrictions de liberté d’aller et venir ont été décidés par les services de l’Etat dans le département.

Cinq lieux de culte clandestins (à Beausoleil, Drap, Nice, Tourrette-Levens et Le Cannet) ont également été contrôlés et fermés, ainsi que quatre lieux de restauration à Cannes et à Nice.