Nice: Les anciens abattoirs enfin transformés en ateliers d'artistes

PROJET Des espaces sont également destinés à l'art vivant... 

Mathilde Frénois

— 

Les anciens abattoirs de Nice sont transformés en ateliers d'artistes.
Les anciens abattoirs de Nice sont transformés en ateliers d'artistes. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

C’est une transformation qui avance à pas de fourmi. Depuis 2008, la ville de Nice souhaite donner une seconde vie aux anciens abattoirs à Nice-Est. Ce lundi, 29 ateliers d’artistes et 1.900 m² de locaux destinés aux arts vivants qui intègrent ce lieu industriel.

Installation le 1er avril

Florent Mattéï est l’un des plasticiens invités à rejoindre les lieux. « Jusqu’à présent, nous sommes à la halle Spada. Mais c’était une solution provisoire et alternative, explique-t-il. Ça fait deux ou trois ans que nous attendons ce jour. » Les artistes y poseront leur matériel à partir du 1er avril.

Vingt-neuf artistes plasticiens investiront les lieux le 1er avril. - M. Frénois/ANP/20 Minutes

 

Si Florent Mattéï avait hâte d’arriver ici, c’est que ce projet culturel « Sang neuf » court depuis 2008. Jusqu’à présent, 1.000 m² d'ateliers d’artistes ont été aménagés pour accueillir le collectif d’artiste « La Station ». C’était en 2009. Depuis, les rénovations se sont limitées à des mises aux normes pour l’accueil du public.

Pourtant, des projets, il y en a eu aux anciens abattoirs de Nice, fermés depuis 1988. Un lieu pour les associations, un musée du carnaval ou un « laboratoire de réflexion » mené par Sophie Duez : depuis 2008, les idées se bousculent pour redonner vie à la structure et « partir à la conquête de ce quartier qui a perdu de son crédit », assurait Christian Estrosi.

Une pépinière de start-up et un centre de formation

Au total, 17.000 m² de bâtiment sont aménageables et 20.000 autres seraient disponibles pour de nouvelles constructions. Alors, le site des anciens abattoirs de Nice n’en a pas fini avec les travaux.

« On travaille sur un projet pour la partie arrière, détaille Alain Philipp, directeur des services techniques de la ville de Nice. A partir de 2017, ce bâtiment pourra accueillir un centre de formation des métiers d’art, un incubateur, une pépinière et un hôtel de start-up. » Une bibliothèque et une salle de concert s’ajouteront à ce nouveau projet.