Des associations se sont réunies devant le palais de justice de Nice
Des associations se sont réunies devant le palais de justice de Nice — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

JUSTICE

Nice: Sa famille indignée par la sévérité de la peine, le tortionnaire du chat fait appel

Lundi, il avait été condamné à deux ans de prison ferme...

Il juge sévère sa condamnation. Et sa famille dénonce un acharnement populaire. Alors, Sébastien Le Bras a décidé de faire appel. C’est lui qui a, jeudi dernier, brûler le chat de sa compagne avant de le jeter par le balcon du 7e étage.

>> A lire aussi : Deux ans de prison ferme pour l’homme qui a mis feu à un chat

« Nous n’entendons absolument pas minimiser l’acte, confie la famille de Sébastien Le Bras à Nice-Matin. Juste expliquer un contexte particulier. Offrir une vision plus humaine du dossier, face à l’acharnement qui s’est manifesté dans les médias et sur les réseaux sociaux. »

C’est que lundi, au tribunal correctionnel de Nice, les défenseurs de la cause animale avaient fait le déplacement pour assister au procès. Pour Me Corentin Delobel, l’avocat qui vient de reprendre en main le dossier, son client « n’aurait jamais dû être jugé dans de telles conditions ».

>> A lire aussi : Les défenseurs des animaux réunis « pour le chat martyr »

« Des photos de lui circulent sur les réseaux sociaux, avec des commentaires demandant sa mise à mort… C’est terrifiant, poursuit la famille de Sébastien Le Bras dans les colonnes du journal. Qu’on lui accorde au moins une once d’humanité. »

Son avocat, lui, demande un nouveau jugement dans un contexte « plus serein, pas à chaud ».