Côte d'Azur: Qui sont les grands gagnants du guide Michelin 2016?

GASTRONOMIE Le palmarès a été dévoilé ce matin...

Fabien Binacchi
— 
Les 53 chefs distingués par le guide Michelin 2016
Les 53 chefs distingués par le guide Michelin 2016 — S.LEBLANC / 20MINUTES

Le très redouté guide rouge a rendu son verdict pour 2016. Et ce sont trois bonnes nouvelles qui sont arrivées sur de bonnes tables azuréennes. Un chef obtient sa deuxième étoile et deux autres entrent dans la galaxie du Michelin en se voyant gratifiés d’un premier macaron.

>> A lire aussi : Trois étoiles pour Ducasse, deux pour Jean-François Piège

Une deuxième étoile pour le chef de La Paloma

Il rejoint un club très select. Nicolas Decherchi, à la tête des cuisines de La Paloma, à Mougins, a gagné sa deuxième étoile déjà détenue par six chefs de la Côte d’Azur : ceux de L’Oasis à Mandelieu, La Villa Archange au Cannet, La Palme d’or sur la Croisette, Le Chantecler du côté de la promenade des Anglais, le Mirazur à Menton et le Château de la chèvre d’or à Èze.

Le nouveau chef 2 étoiles Nicolas Decherchi - La Paloma

Nicolas Decherchi a d’ailleurs fait une partie de son apprentissage dans le restaurant de la Moyenne corniche. Il est également passé par les fourneaux du Louis-XV à Monaco puis il a officié aux côtés d’Eric Fréchon, à l’Hôtel Le Bristol, et du très médiatique Cyril Lignac. Les inspecteurs du guide rouge ont salué « une saisissante cuisine méridionale, qui fait des merveilles aussi bien dans la tradition que dans la création ».

Deux nouveaux espoirs de la cuisine azuréenne

En plus de ce nouveau deux étoiles, deux autres toqués du cru gagnent de leur côté leur premier macaron. Il s’agit de Yoric Tièche, chef de La Passagère, la table de l’hôtel Belles-rives à Juan-les-Pins et de Jan Hendrick Van Der Westhuizen, à la tête du Restaurant Jan, dans le quartier du port, à Nice.

Le chef du restaurant La Passagère Yoric Tieche - DoctibPhoto

Le premier, précédemment chef de cuisine adjoint auprès de Yannick Alleno, « met en valeur les mille et une pépites du terroir méditerranéen » pour « un raffinement de tous les instants et une exécution sans faille », notent les spécialistes du guide Michelin.

Originaire d’Afrique du Sud, le second affiche, lui, un parcours plus atypique. Apprenti dans des hôtels 5 étoiles, il devient chroniqueur gastronomique pour le magazine Elle, avant de travailler dans le champagne et d’embarquer deux ans à bord d’un yacht, dont il tiendra les cuisines. Désormais aux commandes de « son petit repaire intime et romantique, il signe une cuisine créative et contemporaine », selon les inspecteurs.