Nice: Depuis la prison, il organisait un trafic international de cocaïne

FAIT DIVERS L'homme était en lien, via des intermédiaires, avec des revendeurs d'Amérique du Sud...

Fabien Binacchi

— 

La maison d'arrêt de Nice, à l'Est de la ville.
La maison d'arrêt de Nice, à l'Est de la ville. — ANP / 20 Minutes

Il organisait son petit commerce depuis sa cellule de la prison de Nice. Un homme, déjà connu pour des affaires de drogue et incarcéré, a été présenté ce jeudi à un juge d’instruction dans le cadre d’une information pour « association de malfaiteurs en vue de l’importation et de la revente de produits stupéfiants ».

>> A lire aussi : A la prison de Nice, « c’est devenu la garderie »

Le prisonnier est suspecté d’avoir organisé depuis la maison d’arrêt de l’Est niçois, grâce à des téléphones et avec plusieurs de ses proches, un trafic de cocaïne avec l’Amérique du Sud. Quatre autres personnes, dont son neveu, ont également été interpellées à Nice, notamment dans le quartier de l’Ariane, et dans les Alpes-Maritimes en début de semaine. Toutes, déjà connues des services de police, ont été présentées à la justice.

Ses contacts étaient chargés de négocier le prix de la drogue

L’enquêté, menée par la PJ de Nice et commencée il y a près d’un an, « a débuté de façon incidente par un autre dossier engagé dans la prison », a indiqué à 20 Minutes une source policière.

Le principal protagoniste aurait ainsi été repéré alors qu’il demandait à ses connaissances de « négocier le prix » de la drogue avec des intermédiaires, localisés dans des pays sud-américains. Différents appels téléphoniques et des rendez-vous sur le sol français ont notamment été organisés.

>> A lire aussi : Les 345 kg de cocaïne étaient cachés parmi les crevettes

« Des échantillons ont transité à Nice mais des problèmes de financement n’auraient pas permis de mener la transaction à son terme pour l’importation d’une quantité certaine de cocaïne », a également précisé cette même source policière.