Régionales 2015: Elu en PACA, Estrosi quittera son fauteuil de maire de Nice d'ici un mois

POLITIQUE Il démissionnera « comme il s’y était engagé », mais restera conseiller municipal…

Fabien Binacchi et Mathilde Frénois

— 

Christian Estrosi, à Nice, le 15 décembre 2015
Christian Estrosi, à Nice, le 15 décembre 2015 — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Mobilisé sur le front des élections régionales, ces derniers jours, Christian Estrosi a un peu retrouvé de sa casquette de maire de Nice mardi. Sur la promenade des Anglais, dans l’après-midi l’élu présentait les futurs aménagements de la villa Luna, une « verrue » abandonnée qu'il veut voir transformer en un lieu d’accueil multiservices, dédié à la vie associative.

>> A lire aussi : Ce qu'il faut retenir du second tour de régionales en PACA

Un des derniers dossiers qu’il aura à gérer en tant que premier magistrat. D’ici un mois, le futur président de la région PACA quittera la tête de la cinquième ville de France, dont il tient les manettes depuis le 31 mars 2008.

Il ne sera plus député

« Je m’étais engagé à démissionner en cas de victoire aux élections régionales et je le ferai dans les délais permis par la loi. Je tiens toujours mes promesses », a confirmé Christian Estrosi, mardi, à 20 Minutes. Avec ses nouvelles fonctions de patron de la région (elles seront officialisées vendredi lors d’une assemblée plénière), l’élu Les Républicains a dû faire des choix, la loi sur le cumul des mandats oblige.

>> A lire aussi : Christian Estrosi prend ses distances avec Nicolas Sarkozy

Il restera conseiller municipal et également président de la métropole Nice Côte d’Azur, mais démissionnera de son mandat de député « comme il s’y était également engagé » et de celui de maire de Nice. Mais alors qui sera désigné pour le remplacer ? « Vous le saurez le jour où nous procéderons à son installation », répond sèchement Christian Estrosi.

Plusieurs noms sont évoqués. Celui de son actuel premier adjoint Philippe Pradal, en premier. Réponse définitive lors du prochain conseil municipal, en janvier.