Alpes-Maritimes: Un cinquième lieu de culte clandestin fermé au Cannet

ÉTAT D'URGENCE Depuis les attentats, 66 perquisitions ont été menées dans le département...

Fabien Binacchi

— 

Illustration d'agents de police.
Illustration d'agents de police. — Franck LODI/SIPA

Perquisitionné dans la journée de mercredi, l’endroit reste depuis inaccessible. Dans le cadre de l’état d’urgence, instauré depuis les attentats perpétrés à Paris le 13 novembre, un « lieu de culte clandestin » installé sur la commune du Cannet, près de Cannes, fait l’objet d’un arrêté de fermeture administrative, indique la préfecture des Alpes-Maritimes, ce jeudi.

>> A lire aussi : Le bilan actuel de l'état d'urgence en France

C’est ainsi la cinquième salle de prière non officielle a être interdite dans le département depuis près d’un mois. Des installations similaires à Beausoleil, Drap, Nice ou encore Tourrette-Levens ont également été fermées, rappellent les services de l’Etat.

>> A lire aussi : La justice maintient un gérant de snack assigné à résidence

Depuis le début de l’état d’urgence, six assignations à résidence, six restrictions de liberté d’aller et venir ainsi que 54 perquisitions à domicile ont également été ordonnées dans les Alpes-Maritimes. Sept contrôles d’établissements commerciaux ont également donné lieu à quatre fermetures administratives.