Régionales 2015: Le délicat choix des électeurs de la gauche dans les Alpes-Maritimes

ÉLECTION Certains ont déjà choisi de voter pour Christian Estrosi (LR) pour faire barrage au FN...

Fabien Binacchi

— 

Illustration: une urne contenant des bulletins de vote en France.
Illustration: une urne contenant des bulletins de vote en France. — Fred LANCELOT/SIPA

Au premier tour, ils ont voté PS, EELV ou encore Front de gauche… Dans les Alpes-Maritimes, le département de Christian Estrosi, les électeurs de la gauche devront faire un choix avec le retrait discuté de Christophe Castaner (PS-PRG). Voter pour la liste du maire de Nice (LR-UDI-Modem) ou pas…

Il y a ceux, qui assumeront « pour éviter le pire et l’arrivée du FN », d’autres qui envelopperont leur bulletin du bout des doigts et certains encore qui « ne veulent pas être forcés à décider entre la droite et la droite ».

>> A lire aussi : Dans les Alpes-Maritimes, Estrosi devance Le Pen… de 33 voix

Sylvie, une retraitée de 64 ans, a voté pour le candidat du PS, dimanche. « J’irai soutenir Estrosi, mais ce sera à contrecœur. J’ai même l’impression qu’on va me forcer la main, je vais choisir le moins pire finalement. Ce qui est sûr c’est que je ne veux absolument pas de Marion Maréchal Le Pen et du Front national », explique cette Niçoise.

« Même si je ne partage pas les idées d’Estrosi, ca ne me pose pas de problème »

Un peu plus loin, Catherine, la trentaine, a elle aussi préféré la liste de Christophe Castaner au premier tour du scrutin. Et elle « à l’aise » de dire qu’elle votera pour le maire de Nice, dimanche prochain. « Pour faire barrage au FN, ça ne me pose pas de problème outre mesure, explique-t-elle. Même si je ne partage pas les idées d’Estrosi, Marion Maréchal-Le Pen représente vraiment trop un danger, notamment pour les femmes. Et puis, elle n’a aucune expérience, j’ai vu de vraies inepties dans son programme. »

>> A lire aussi : Estrosi promet un «conseil territorial» pour écouter la gauche

Emmanuel, 33 ans, a souvent voté « vert », mais cette fois-là il a préféré la liste socialiste pour que sa voix soit « utile dès le début ». Dimanche, son bulletin ira aussi au maire de Nice. « Mais ça ne sera pas pour Estrosi. Ça sera contre Le Pen », tranche-t-il tout net.

« Ça me semble vraiment impossible de choisir entre une politique très à droite et Le Pen »

Adèle, 23 ans, n’est pas encore fixée de son côté. « Ça me semble vraiment impossible de choisir entre Christian Estrosi, qui mène une politique très à droite et qui fait parfois le jeu du Front national à Nice, et Marion Maréchal-Le Pen, glisse la jeune femme. Je me dis aussi qu’avoir le FN au pouvoir serait une vraie catastrophe… J’hésite encore. »

>> A lire aussi : A Grasse, ils ont voté FN «pour la première fois»

Vincent, lui, n’ira pas voter dimanche « a priori ». Ce trentenaire, qui a choisi la liste EELV-Front de gauche de Sophie Camard et Jean-Marc Coppola au premier tour, « en marre d’être obligé, depuis plusieurs élections, de voter pour des gens dont il ne partage absolument pas les idées ».