Menton: Le musée Jean Cocteau célèbre son collectionneur et son architecte

ART Une nouvelle exposition consacrée à son donateur et à son architecte est visible pendant près d'un an au musée Jean Cocteau de Menton...

G.D. avec AFP

— 

Installation du musée consacré à Jean Cocteau à Menton, en octobre 2005.
Installation du musée consacré à Jean Cocteau à Menton, en octobre 2005. — AFP

L’Américain Séverin Wunderman, aujourd’hui décédé, avait légué à la ville de Menton sa gigantesque collection sur Jean Cocteau. L’architecte méditerranéen Rudy Ricciotti a créé le lieu pour l’abriter. Depuis le 28 novembre, un nouvel accrochage du Musée Jean Cocteau rend hommage aux deux hommes.

L’éclectisme de Cocteau

Séverin Wunderman, qui fit fortune dans l’horlogerie de luxe, a donné en 2005 à la ville de Menton 1.800 œuvres dont 990 de Jean Cocteau. Seule condition : les montrer dans un musée. Depuis fin 2011, un bâtiment blanc signé Rudy Ricciotti, abrite face à la mer la plus grande collection publique mondiale du poète décédé en 1963.

 

Le musée présente l’étonnant éclectisme de Cocteau sous la forme de promenades informelles. Car ce dandy anti-conformiste, homme de lettres et de spectacles, détestait les musées qui tuaient selon lui la vitalité d’une œuvre.

« L’artiste, le collectionneur »

Dessins, peintures, céramiques, tapisseries, livres, manuscrits, photographies de Cocteau, œuvres de ses amis (Picasso, Modigliani, Foujita, De Chirico)… De quoi permettre ce cinquième accrochage inédit de la collection, pour une durée d’un an. « La quasi-intégralité de la collection a été montrée depuis l’ouverture, la boucle est bouclée », précise Françoise Leonelli, conservatrice du musée.

En plus de l’accrochage principal intitulé « L’artiste, le collectionneur », une salle en sous-sol est consacrée pour quatre mois au bâtisseur Rudy Ricciotti sous le titre « Poésie d’architecture ».

Sarah Bernhardt à l’affiche

L’accrochage est aussi l’occasion de présenter l’intégralité des affiches de Mucha autour de Sarah Bernhardt, actrice fétiche de Cocteau. Ou encore des dessins de Georges Barbier sur le danseur Nijinsky.

L’exposition se tient jusqu’au 31 octobre 2016.


Exposition commémorative au musée Cocteau de… par afp