Télévision: La «Nouvelle Star» sera-t-elle niçoise ?

CASTING Le télécrochet de D8 s'est arrêté à Nice pour la première fois de son histoire...

Fabien Binacchi

— 

Grosse amiance dans la file d'attente
Grosse amiance dans la file d'attente — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Ilona s’est réveillée aux aurores pour être parmi les premiers dans la file d’attente. Mais malgré « une très jolie voix, son niveau n’est pas suffisant pour cette fois ».

>> A lire aussi : JoeyStarr débarque dans le jury de la « Nouvelle Star »

Comme elle, ils étaient des centaines ce jeudi, au palais Acropolis, à venir tenter leur chance au premier casting niçois de Nouvelle Star. Et aussi des centaines à se voir refuser l’accès au télécrochet de D8. Les places sont chères. Au final, sur 800 candidats en présélections jeudi, seule une trentaine se présentera ce vendredi devant le jury.

Dans les couloirs, chacun attend son tour - F. Binacchi/ANP/20 Minutes

Un « oui » pour Charles

« Ce qu’on recherche c’est l’alchimie entre la qualité de la voix, la présence et aussi la capacité à habiter les chansons, explique Nathalie Bonnaud, l’une des casteuses. Certains en font des caisses et imitent les stars. Je préfère quelqu’un qui envoie un peu moins mais qui interprète vraiment la chanson ».

Dans les salles de casting - F. Binacchi/ANP/20 Minutes

Face à elle, dans une salle du centre de congrès, les aspirants chanteurs se succèdent. Avec plus ou moins de bonheur. Anne-Laure « force trop sur sa voix ». Nicolas « n’est pas encore prêt mais pourrait, pourquoi pas, retenter sa chance l’an prochain ». Annabelle, elle, jette carrément l’éponge après quelques notes. « C’est trop de stress », souffle la jeune femme. Toute la journée, différents profils se succèdent. Une autre candidate donne tout ce qu’elle a. Trop peut-être, en livrant une chanson de Beyoncé dans un anglais plus qu’approximatif. Dixit Nathalie, « elle risque de se retrouver dans les inoubliables ». Les fameuses casseroles de l’émission.

Charles a son billet pour rencontrer le jury - F. Binacchi/ANP/20 Minutes

À Charles d’entrer en scène. Le Fréjussien de 17 ans, guitare en bandoulière, paraît intimidé. Mais, c’est finalement lui qui impressionne avec une voix qui part loin. La casteuse lui demande une deuxième chanson, et une troisième qui finira de la convaincre. « C’est oui », annonce-t-elle. Ira-t-il plus loin ? Réponse ce vendredi.