Corse: Des tags retrouvés sur la mairie de Bastia

FAITS-DIVERS Ces tags auraient un lien avec la volonté du maire de la ville de faire jouer la Marseillaise avant le derby Bastia-Ajaccio

Francois Launay

— 

Bastia, le 8 novembre 2012.
Bastia, le 8 novembre 2012. — PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

La polémique n’en finit plus. Ce samedi matin, des tags ont été retrouvés sur les murs de la mairie de Bastia comme le révèle Corse Matin. «Tristi ie francesi mai» (triste oui, français jamais), «dolu francese, dolu naziunalistu»(deuil français, deuil nationaliste), pouvait-on ainsi lire sur les murs de la mairie. 

Un acte qui se produit quelques heures après que Gilles Simeoni, le maire de la ville, a fait part de sa volonté que la Marseillaise soit jouée avant le derby corse Bastia-Gazelec Ajaccio programmé ce samedi à Furiani.

 

 

Chant corse ou Marseillaise ?

Une position que ne partagent pas les dirigeants du club bastiais qui préfèrent remplacer la Marseillaise par un chant corse de peur des sifflets. En attendant de savoir si le club va faire machine arrière, des individus ont décidé de taguer les murs de la mairie pour faire part de leur désaccord.