Nice: Le Raid se trompe d'appartement et blesse une fillette

FAIT DIVERS Une enfant de six ans a reçu des éclats dans le cou et à l’oreille lors d’une perquisition…

Fabien Binacchi et Mathilde Frénois

— 

Policier du RAID. (Illustration)
Policier du RAID. (Illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

Elle et sa famille ne s’attendaient certainement pas à une telle visite. Une fillette de 6 ans a dû faire un court séjour à l’hôpital à cause… d’une erreur d’adresse. Les hommes du Raid l’ont superficiellement blessée alors qu’ils tentaient d’entrer dans un appartement, à tort. C’était celui du voisin de palier qui était en fait visé.

Jeudi matin, à 4 h 30, les policiers du Raid interviennent dans le cadre de la perquisition administrative d’un appartement de la rue Marceau, à Nice. Ils filent au troisième étage de l’immeuble et enfoncent une porte. Dans la pièce voisine, la fillette dort avec deux autres enfants. C’est là que la jeune niçoise est blessée, au cou et à l’oreille. Son père, lui, est plaqué à terre et menotté. Or, la famille n’était pas la cible des hommes du Raid.

« J’ai cru que ma fille était morte »

La petite fille a été touchée par des éclats de bois provenant de la porte, au moment de son ouverture par les forces de l’ordre. Un dédommagement est prévu, selon la police.

« J’ai cru que ma fille était morte », raconte le père de la fillette à Nice-Matin. « Je comprends que la police fasse son travail dans un contexte difficile. Mais il faut faire attention. Quand j’ai vu ma fille en sang, j’ai reçu un coup de poignard au cœur… »

« Une erreur dont nous assumons la responsabilité »

L’opération était menée dans le cadre de l’état urgence, instauré depuis les attentats qui ont fait au moins 129 morts à Paris. « Nous sommes intervenus car il y avait une menace, explique à 20 Minutes la directrice départementale ajointe de la Sécurité publique des Alpes-Maritimes Fabienne Lewandovski. Mais malgré des vérifications d’adresse, il y a eu une erreur dont nous assumons la responsabilité. »

C’est en fait un autre logement du même palier qui était visé. « L’opération a finalement pu être menée à bien », a précisé la responsable sans plus de détails.