Paris: Georges Picquart, héros de l'affaire Dreyfus, a désormais une rue à son nom

HOMMAGE Une rue au nom du général qui a permis d'innocenter le capitaine Dreyfus a été inaugurée ce vendredi dans la capitale…

20 Minutes avec AFP

— 

Anne Hidalgo le 10 septembre 2015 à Paris
Anne Hidalgo le 10 septembre 2015 à Paris — Dominique Faget AFP

La maire de Paris Anne Hidalgo et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ont inauguré ce vendredi une rue Georges Picquart, dans un nouveau quartier du XVIIe arrondissement de la capitale.

Le découvreur du « petit bleu »

Marie-Georges Picquart (1854-1914), militaire de carrière, avait découvert « le petit bleu », un morceau de papier déchiré accusant le commandant Ferdinand Esterhazy et innocentant le capitaine Alfred Dreyfus des accusations d’espionnage militaire en faveur des Allemands.

Chassé de l’armée en 1898, puis emprisonné pendant près d’un an, il avait été réhabilité le même jour que Dreyfus. Il était devenu trois mois plus tard ministre de la Guerre du premier gouvernement de Georges Clemenceau.

>> A lire aussi : Des documents inédits sur l’Affaire Dreyfus refont surface à Tarbes

« Combat contre l’antisémitisme »

Marie-Georges Picquart « est le haut fonctionnaire qui a choisi de dire non contre l’institution à laquelle il était pourtant dévoué corps et âme, et à rebours d’un milieu contre lequel il ne s’était pourtant jamais élevé », a indiqué Anne Hidalgo.

« Le combat contre l’antisémitisme (…) doit continuer aujourd’hui, quand des juifs sont assassinés au plein coeur de Paris parce que juifs », a ajouté la maire de la capitale devant l’assistance qui comprenait le grand rabbin de France Haïm Korsia, le cinéaste Roman Polanski qui prépare un film sur le général et des descendants des familles Dreyfus et Picquart.

>> A lire aussi : Dreyfus refait surface