Alpes-Maritimes: Le marathon endeuillé sur la Côte d'Azur

COURSE Un coureur est décédé pendant l’événement qui a rassemblé plus de 14.000 athlètes…

Fabien Binacchi

— 

Sur la ligne de départ, dimanche matin, à Nice
Sur la ligne de départ, dimanche matin, à Nice — Mouv-up

Le marathon des Alpes-Maritimes, remporté par le Kenyan Barnabas Kiptum, a été endeuillé ce dimanche matin. Un coureur français de 35 ans et qui participait à l’épreuve de relais 2x21 km est décédé pendant la course, ont confirmé les organisateurs.

Vers 10h, au vingtième kilomètre, « entre la Siesta et le Fort carré à Antibes, il a été victime d’un arrêt cardiaque et a été aussitôt pris en charge par les secours », a précisé le président du département Eric Ciotti. « Il n’a pas survécu, malgré l’intervention rapide des secours, qui ont tenté de le réanimer à plusieurs reprises », selon l’élu.

Plus de 14.300 coureurs alignés sur la ligne de départ

C’est la première fois en huit éditions, qu’un décès survient pendant la manifestation sportive. Cette année, 14.320 athlètes étaient alignés sur la ligne de départ, sur la promenade des Anglais. « Un nouveau record de participation qui permet à l’épreuve de conserver sa place de premier Marathon de France après Paris », ont précisé les organisateurs.

Chez les hommes, c’est donc le Kenyan Barnabas Kiptum, qui l’a emporté en 2 h 10 m 45 s, devant ses compatriotes Victor Kipchirchir (2 h 12m 23 s) et Michael Chege (2 h 12 m 58 s). Du côté des dames, le podium a accueilli la Kenyanne Rose Chepchumba (2 h 36 m 03 s), l'Ethiopienne Haji Halime (2 h 46 m 22 s) et la Française Diane Wolf (3 h 13 m 05 s).

>> Tous les résultats sont disponibles ici

Le maire LR de Cannes David Lisnard, également en course a bouclé les 42,195km du parcours en 3  h  08 m 12 s. Le député-maire LR de Nice Christian Estrosi a, lui, enregistré un chrono de 4 h 24 m 28 s. Soit une seconde devant le fils de l'ancien président de la République, Jean Sarkozy, qui l'accompagnait.