Intempéries: Une facture d'au moins 170 millions d'euros pour les communes

FINANCES Les collectivités demandent à être exonérées de la baisse de la dotation de l'Etat...

Fabien Binacchi

— 

Un homme au milieu des décombres à Cannes
Un homme au milieu des décombres à Cannes — SIPA PRESS

Routes arrachées, mobilier urbain cassé, dégâts dans les écoles… Le déluge qui s’est abattu sur la Côte d’Azur dans la nuit du 3 au 4 octobre, faisant 20 morts, n’a pas épargné les communes. Selon l’estimation actuelle des dégâts, la note s’élèverait à « 170 millions d’euros pour les collectivités territoriales », indique la préfecture des Alpes-Maritimes.

Et ce n’est pas sans conséquence. Les villes sinistrées ont dû rapidement engager des travaux. Des réparations qui « impactent le budget de l’année », explique-t-on notamment du côté de la mairie de Cannes. La cité des festivals a fait savoir qu’elle « constituait un dossier pour solliciter des financements exceptionnels de l’Etat et de l’Europe ».

>> A lire aussi : A Cannes, des travaux d’urgence pour désisoler certains quartiers

La semaine dernière, le président du département a également réuni les maires des communes concernées. « Nous demandons qu’elles soient exonérées pendant au moins un an de la baisse de dotation globale de fonctionnement et des prélèvements sur les dotations au titre de la péréquation », a plaidé Eric Ciotti (Les Républicains).

Un état des lieux complet après le 26 octobre

Il n’en est pas question pour le moment. Dans un communiqué, la préfecture indique par contre avoir demandé aux collectivités, « de réaliser un recensement des dégâts en vue d’une subvention au titre du Fonds pour la réparation des biens des collectivités territoriales et de leurs groupements ». Des experts évalueront précisément l’ampleur des dégâts, à partir du 26 octobre. Une avance pourrait être versée début novembre.

« Les services de la préfecture sont également mobilisés pour obtenir un remboursement anticipé du Fonds de compensation de la TVA pour les travaux engagés, indiquent-ils. Les services de la Direction départementale de la cohésion sociale travaillent à une subvention pour les équipements sportifs endommagés par les intempéries. »