La bactérie tueuse d'oliviers identifiée pour la première fois sur la Côte d'Azur

AGRICULTURE Les Alpes-Maritimes sont le premier département de France métropolitaine touché par la Xylella fastidiosa...

Mathilde Frénois

— 

Xylella Fastidiosa, la bactérie tueuse
Xylella Fastidiosa, la bactérie tueuse — I.Vericourt/P.Pizarro/S.Malfatto, sim/vl AFP

C’est un petit germe qui pourrait faire de gros dégâts. « La présence de la bactérie Xylella fastidiosa sous-espèce multiplex a été confirmée hier » pour la première fois en France continentale, a indiqué ce mardi matin le ministère de l’agriculture.

« Dans le cadre de la vigilance renforcée des services de l’Etat, un arbuste polygale à feuille de myrte (Polygala myrtifolia) situé dans un massif arbustif de la commune de Nice a été identifié comme présentant des symptômes douteux le 16 septembre », rappelle-t-il aussi dans un communiqué. Les soupçons se sont avérés.

Pour éviter toute propagation, des filets de protection, une désinsectisation et un recensement des espèces dans un rayon de 100 mètres avait été effectué dès le 16 septembre. A partir de ce mardi, un arrachage des végétaux sensibles et une restriction de leurs mouvements sont imposés dans la zone tampon.

«Pas de panique»

La Xylella fastidiosa « est véhiculée par les insectes piqueurs suceurs » et a pour conséquence un « dessèchement de la plante », précise Michel Dessus, président de la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes, interrogé par 20 Minutes.

Mais le responsable dédramatise. « C’est un moment de crise mais on est là pour apaiser tout le monde et proposer des solutions, assure-t-il. C’est la même bactérie qui a été retrouvée en Corse et aucun cas d’olivier malade n’a été recensé. Donc pas de panique ! »

>> A lire aussi: Xylella fastidiosa, la bactérie «tueuse d'Oliviers», identifiée en Corse

Dans la région des Pouilles, au sud de l’Italie, une autre souche de la bactérie a en revanche ravagé au moins 30.000 hectares d’oliviers, soit un million d’arbres.

Les différentes souches de la bactérie Xylella fastidiosa peuvent potentiellement s’attaquer à quelque 209 variétés de végétaux parmi lesquelles la vigne, le chêne, les arbres à agrumes, ou encore une variété de mimosa.