Intempéries: A Cannes, des travaux d'urgence pour désisoler certains quartiers

CHANTIERS Le déluge de samedi soir a emporté plusieurs voies d’accès dans la ville...

Fabien Binacchi

— 

Une route d’accès provisoire au hameau du Carimaï, en chantier mercredi
Une route d’accès provisoire au hameau du Carimaï, en chantier mercredi — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Ce mercredi encore, Makni n’a pas « eu l’occasion de récupérer quelques souvenirs ». Depuis le déluge qui a frappé la Côte d'Azur et fait 20 morts, ce résidant du hameau du Carimaï, totalement dévasté, n’a pas pu retourner chez lui. Le ruisseau de la Frayère, transformée en un impétueux torrent samedi soir, a emporté la seule voie d’accès à ce quartier du Cannet où vivaient une centaine de personnes et où une retraitée à été tuée.

« Une piste provisoire devrait être prête ce jeudi », dixit Jean-Luc Gay, directeur du Syndicat intercommunal de la Frayère et de la Roquebillière (Sifro). A Cannes, l’une des communes les plus durement touchées par les intempéries, de nombreux chantiers ont dû être lancés pour désisoler au plus vite des quartiers coupés du monde.

Des travaux longs

Boulevard du soleil, le chemin qui mène à une copropriété, sur un talus de 15 m de hauteur et 50 m de long, a disparu sous la violence des flots. « Un pont temporaire a déjà été installé, précise Christophe Biche, directeur infrastructures et voiries à la ville de Cannes. Des études géotechniques vont être lancées. Les travaux définitifs seront longs. » Avenue Wester-Weymiss, un effondrement de chaussée est aussi en train d’être traité…

Autant de réparations qui vont « impacter le budget investissements de l’année », prévient-la municipalité, qui « constitue un dossier pour solliciter des financements exceptionnels de l’Etat et de l’Europe ».

«La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle [obtenu ce mercredi pour Cannes et treize autres communes du département] n’apporte pas de financement pour les collectivités et donc pour réparer le domaine public», précise-t-elle aussi.