EN IMAGES. Intempéries sur la Côte d'Azur: Dans «l'enfer» des résidents du domaine du Cap vert

SINISTRE Dans ce quartier où une huitième victime a été découverte, les habitants sauvent ce qui peut l'être...

Fabien Binacchi

— 

Une peluche parmi les effets personnels évacués par une famille, ce lundi à Mandelieu Lancer le diaporama
Une peluche parmi les effets personnels évacués par une famille, ce lundi à Mandelieu — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La nouvelle a vite fait le tour des résidents. Ce lundi matin dans le domaine du Cap vert à Mandelieu-la-Napoule, les pompiers ont sorti un huitième corps des parkings souterrains entièrement inondés du quartier Minelle, un secteur cossu de l’Ouest de la commune. La victime, parmi 19 au total après le déluge qui s’est abattu samedi sur la Côte d’Azur, était un homme d’une soixantaine d’années. « C’est incroyable qu’ils soient tous allés risquer leur vie comme ça pour récupérer leur voiture », souffle Matthieu, sous le choc.

 

Des véhicules entassés à l’entrée d’un parking souterrain - F. Binacchi/ANP/20 Minutes

 

« Ici, c’est l’enfer », témoigne un des habitants « hanté » par ces disparitions. « Mais il faut essayer d’oublier et avancer maintenant », explique-t-il. Entre les camions de pompiers qui tournent à plein régime pour évacuer l’eau des sous-sols et les voitures enchevêtrées dans les allées, tous s’organisent pour récupérer ce qui peut encore l’être. Scène de désolation, de chaos… Un peu partout, les résidents sortent des matelas imbibés d’eau, de l’électroménager « grillé », des meubles défoncés et d’autres effets personnels.

Aidés par des inconnus, des voisins ou des membres de la famille

Au pied de cet immeuble, un amas de vêtements, de produits de douche et de jouets vient d’être déposé sur un tapis de boue. Dominique fait des allées et venues les bras chargés de sacs dégoulinant. Ce paysagiste varois est « venu aidé au hasard ». Il est arrivé ce lundi matin « avec ses deux pelles à neige et son balai pour débarrasser les appartements des sinistrés ». « J’ai pris ma journée et je suis allé frapper aux portes », explique-t-il.

Dans les quatre coins du domaine, propriétaires et locataires d’appartements situés au rez-de-chaussée et balayés par des torrents d’eau et de boue ont retroussé leurs manches, aidés par des voisins et par leur famille, venus à la rescousse.

 

Au rez-de-chaussée d’un immeuble du domaine du Cap vert, un appartement dévasté - F. Binacchi/ANP/20 Minutes

 

« Mon appartement de Cannes n’a rien eu alors je suis tout de suite arrivée pour donner un coup de main à une amie et à sa fille », témoigne Anne-Sophie. Dans le logement, des livres et de la vaisselle cassée jonchent le sol maculé de terre. « On a pris l’eau d’un seul coup et tous les meubles ont été emportés, confie aussi Céline. On a tout perdu. »