VIDEO. Intempéries sur la Côte d'Azur: La maire de Vallauris regrette la «bétonisation» du littoral

INTEMPERIES Alors que le bilan des intempéries dans l’ouest des Alpes-Maritimes est de 17 morts et 4 disparus, l’heure est aux questions pour les élus…

Mathilde Frénois

— 

Michelle Salucki, maire de Vallauris Golfe-Juan, commune touchée par les intempéries
Michelle Salucki, maire de Vallauris Golfe-Juan, commune touchée par les intempéries — Mairie de Vallauris Golfe-Juan

La Côte d’Azur, sa mer Méditerranée, son littoral bétonné. Et si, cumulée aux fortes précipitations qui se sont abattues sur les Alpes-Maritimes ce week-end, la sururbanisation de la bande côtière était l’explication de ce trop-plein d’eau ? C’est l’avis de Michelle Salucki (UDI), maire de Vallauris-Golfe Juan.

Carte de Vallauris-Golfe-Juan (Alpes Maritimes) - Capture d'écran Google map

Pensez-vous qu’une telle catastrophe humaine et matérielle pourrait se reproduire ?

Ces inondations sont une énorme catastrophe pour la commune. Nous avons eu trois morts. C’est un désastre épouvantable pour le fonctionnement de la ville, pour les commerces, pour les particuliers. Au vu de l’intensité des précipitations enregistrées dans la nuit de samedi à dimanche, et de ce qui se passe habituellement, j’ai bien peur que cela ne recommence. Peut-être aussi du fait des erreurs d’urbanisme commises par le passé.

De quelles erreurs parlez-vous ?

Il est vrai que l’on nous a encouragés à la concentration urbaine. On a imposé par la loi la bétonisation des centres-villes. La conséquence directe est l’imperméabilisation des terrains. C’est une mauvaise chose. On constate aussi que dans les maisons individuelles, les jardins n’ont pas pu jouer le rôle de bassins de rétention. Ils sont pour la majorité goudronnés. La pluie n’a pas pu s’y infiltrer. Ces terrains repoussent l’eau, elle n’est pas stoppée et court jusqu’à la mer.

Quels types de mesures sont possibles ?

Des espaces verts sont imposés dans les centres-villes, mais rien n’est prévu aux copropriétés individuelles. Une réglementation est nécessaire. Sans jeter la pierre sur les décisions du passé, je pense qu’il faudrait modifier les lois d’urbanisme.

Quels sont les efforts que vous avez fournis sur votre commune ?

Nous essayons d’aménager des espaces verts au cœur de la ville. Nous bénéficions également de bassins de rétention. Malheureusement, ils n’ont pas suffi ce week-end.