EN IMAGES. Marineland d'Antibes: Des animaux portés disparus après les intempéries

ANIMAUX Des raies et des requins sont morts, des tortues sont toujours portées disparues...

Fabien Binacchi

— 

Une otarie nage dans son bassin souillé par la vague qui a frappé Marineland dans la nuit de samedi à dimanche. Lancer le diaporama
Une otarie nage dans son bassin souillé par la vague qui a frappé Marineland dans la nuit de samedi à dimanche. — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Depuis les intempéries, les otaries de Marineland nagent dans une eau marron. Une épaisse couche de boue recouvre les allées du parc. Dans la nuit de samedi à dimanche, une lame d’eau, d’1,5 m à 2,5 m de hauteur par endroits, a balayé l’espace marin d’Antibes, et notamment le bassin des cétacés.

L'eau du bassin des otaries, dont la filtration ne fonctionne plus, était marron ce lundi - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Des poissons et des requins sont morts.

« Il y a eu des pertes, mais nos orques ne sont pas en train d’agoniser sur le parking comme on l’entend ici et là, s’agace d’emblée le directeur Bernard Giampaolo. La situation animalière est en train d’être stabilisée. La vague a submergé certains aquariums où il y avait des raies et des petits requins. L’eau souillée les a tués. On déplore également deux disparitions de tortues Caouanne. Une troisième a été retrouvée ce lundi matin par les pompiers dans le système de filtration des dauphins. »

 

Les dégâts sont important à Marineland (ici, l'un des restaurants du parc) - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Depuis le déluge, les équipes du parc aidées d’un important dispositif de secours s’efforcent de remettre en route tous les systèmes. Les approvisionnements en eau et en électricité étaient toujours coupés ce lundi matin.

« Rétablir la situation très rapidement » pour éviter la pollution des bassins

« Le problème est que le flot qui a touché certaines installations contenait des hydrocarbures, provenant des cuves de mazout de certaines habitations et des voitures renversées. Il n’y a pas quoi polluer directement le bassin des orques, qui contient des millions de litres d’eau, mais il faut tout de même rétablir la situation rapidement. » Le bassin des dauphins n’a pas été touché.

L'accueil du parc marin a été littéralement submergé par la boue - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Plus de 90 % du parc a été balayé par l’eau. La totalité des installations techniques ont été détruites. Les restaurants ont été ravagés par la boue. Mais « impossible pour le moment d’estimer les dégâts », avance Bernard Giampaolo.

Une pétition pour faire fermer le parc

« Nous attendons nos assureurs pour en savoir plus. Mais nous allons essayer de rouvrir l’hôtel dans les prochaines 48 heures et le parc d’ici 15 jours », conclut-il.

Au lendemain des inondations, une pétition en ligne adressée à Jean Leonetti, maire d’Antibes, appelle à la fermeture définitive du parc. En fin de matinée lundi, près de 10.000 internautes avaient d’ores et déjà parafé le document en ligne.