Nice: Une belle saison touristique

ECONOMIE Hausse de la fréquentation et du chiffre d'affaires... Les professionnels tourisme se frottent les mains...

Jean-christophe Magnenet

— 

Les plages azuréennes ont fait le plein.
Les plages azuréennes ont fait le plein. — ARCHIVE ANP

Bel été sur la Riviera. Cette année, les touristes n’ont pas boudé la Côte d’Azur et les professionnels du tourisme s’apprêtent à boucler une très bonne saison. Les tendances sont « excellentes » ont annoncé ce lundi les services du Comité régional du tourisme Côte d’Azur (CRT) et du département des Alpes-Maritimes. « Où que l’on soit sur la Côte d’Azur, tous les indicateurs sont bien orientés », complète son président, Eric Ciotti (LR). « La croissance de l’activité est ici deux fois plus forte qu’au niveau national », avance même l’élu.

Record à l’aéroport

Un bilan positif qui doit beaucoup à un mois de juillet exceptionnel : le taux d’occupation des hôtels y a bondi de 6 %, selon les chiffres du CRT. Juillet 2015 restera également comme le meilleur mois jamais enregistré par l’aéroport de Nice. Ce sont par ailleurs les voyageurs qui viennent de loin qui dépensent le plus : un Américain aura déboursé 130 € par jour de vacances sur la Côte d’Azur, là où un touriste français ne sortira que 60 € de son portefeuille. La clientèle chinoise, qui de son côté dépense tout de même en moyenne 171 € par jour, aura notamment été deux fois plus importante cette année. Dans le bassin cannois, la présence du roi d’Arabie Saoudite et de sa délégation - qui a fait couler beaucoup d’encre - aura généré « 4 à 5 millions d’euros de retombées économiques pour l’hôtellerie », selon le président du syndicat des hôteliers cannois, Michel Chevillon.

Un moteur économique

Le bilan est également bon du côté des montagnes azuréennes : Isola 2000, Auron, Valberg… les stations du Mercantour affichent une fréquentation en hausse. A titre d’exemple, le chiffre d’affaires du Parc Alpha de Saint-Martin-Vésubie a bondi de 11 %. Et la saison n’est pas encore finie : les réservations sont au beau fixe pour le mois de septembre à venir. « Avec 5 milliards de chiffre d’affaires générés et 70 000 emplois directs, le tourisme demeure de loin le principal moteur de l’économie azuréenne », conclut Eric Ciotti.