Souleymane Diawara, du temps où il portait les couleurs de l'OM. (Archives)
Souleymane Diawara, du temps où il portait les couleurs de l'OM. (Archives) — P.Magnien / 20 Minutes

FOOTBALL

OGC Nice: Souleymane Diawara raconte ses onze semaines de prison sur Canal +

L’ancien défenseur de l’OGC Nice a évoqué, dimanche soir sur Canal +, les circonstances qui l’ont conduit à être incarcéré en avril…

Il est revenu sur son « cauchemar » devant les caméras de Canal +. L’ancien défenseur de l’OGC Nice a évoqué, dimanche soir, dans l’émission Canal Football Club, les circonstances de son incarcération, pendant onze semaines entre avril et juin, à la prison des Baumettes de Marseille.

« J’ai acheté une voiture qui n’est jamais arrivée »

L’ex-international sénégalais est brièvement revenu sur le fond de l’affaire qui est en cours d’instruction : « J’ai acheté une voiture qui n’est jamais arrivée (…). Au bout de quelques mois, je décide de dire à mon frère d’aller voir cette personne parce que je ne l’ai plus au téléphone ». Souleymane Diawara est mis en examen pour « extorsion et tentative d’extorsion » au préjudice d’un vendeur de voitures de luxe. Il est placé sous contrôle judiciaire avec les autres personnes impliquées dans l’affaire.

LE MEILLEUR DU CFC - Souleymane Diawara revient sur son arrestation

 

A l’isolement

Son séjour en prison a été vécu comme un « cauchemar qu’il ne souhaite pas à son pire ennemi », même s’il a eu la chance « d’être très bien accueilli parce qu’il y a beaucoup de supporteurs de Marseille aux Baumettes ». Le joueur estime néanmoins que « c’était très dur » car il était « à l’isolement » et n’avait « aucun contact avec les autres détenus ».

Retrouver un club

Aujourd’hui au chômage, celui a porté notamment les couleurs de Bordeaux et de Marseille espère retrouver un club. « Je veux jouer et retrouver du plaisir, souligne Souleymane Diawara. Je m’entraîne comme chaque été et je m’entretiens avec un préparateur physique. Si un club a besoin de mes services, il sait comment me joindre. »