Nice: Les plongeurs sous haute surveillance

SECURITE Douaniers et gendarmes multiplient les contrôles tout au long de l'été...

Jean-christophe Magnenet

— 

Permis, statuts... Tout est contrôlé pour les Douaniers.
Permis, statuts... Tout est contrôlé pour les Douaniers. — ANP

« Bonjour ! C’est la douane ! » Mardi matin, 11 h 30, à un jet de pierre des Iles de Lerins. Avec leur canot pneumatique, l’officier naval Alain Jeunesse et le contrôleur principal Denis Coutin abordent le Souvenez-Vous. « Vous arrivez trop tard, on a balancé toute la poudre par-dessus bord », plaisante depuis ce bateau de plongée Claude Quas, l’un des moniteurs. Pas de contrôle de stup au programme ce matin, mais une revue détaillée de la situation du bateau. Matériel de sécurité, statut fiscal, administratif et juridique, permis de navigation… Tout est passé au peigne fin par les deux douaniers.

A leur côté, le directeur adjoint chargé de l’inspection du travail pour la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), Didier Vettese, vérifie que tous les employés sont bien déclarés. « Dans ce genre d’activité, il y a beaucoup de faux statuts de bénévoles ou de stagiaires », précise le fonctionnaire. Egalement présents, Philippe Barbet et Sylvie Dollé, de la Direction départementale de la cohésion sociale, vérifient « l’encadrement, les conditions d’enseignement de la plongée ou encore la validité des diplômes de moniteurs ». Bref, rien n’est laissé au hasard.

« Beaucoup de structures faisaient n’importe quoi »

« Tout est en règle ici, c’est une équipe sérieuse », sourit Alain Jeunesse, après une bonne heure d’inspection. « S’ils sont faits de manière intelligente, c’est bien, ces contrôles. Ça permet aux faux professionnels d’être mis hors d’état de nuire », admet Claude Quas. « Beaucoup de structures faisaient n’importe quoi, les choses ont beaucoup changé ces dernières années, nous avons fait beaucoup de prévention », souligne Sylvie Dollé.

Tout le monde n’est pas encore au diapason. Au cours des douze autres contrôles réalisés durant cette journée de mardi, les services de l’Etat auront relevé cinq infractions et renvoyé un navire au port pour défaut de bouteille d’oxygène. « Le département compte environ 140 structures de plongée en mer », rappelle Dominique Dubois, de la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer), et qui représente le préfet maritime. Un total de 2 059 contrôles des activités nautiques ont été effectués en 2014, le long du littoral de la région Paca. « Et chaque saison estivale, nous sommes confrontés à tout type de nouvelles activités, comme le Seabob cette année », insiste le haut fonctionnaire… « L’été commence à peine, nous ne sommes pas au bout de nos surprises ! »