Alpes-Maritimes: De Cannes à Nice, les plages où faire la fête cet été

LOISIRS Concerts, festivals et autres animations sont prévus dans le sable et sur les galets...

Fabien Binacchi

— 

Sur la Croisette, les Plages électroniques sont une valeur sûre Lancer le diaporama
Sur la Croisette, les Plages électroniques sont une valeur sûre — Lionel Bouffier

Baignades, bronzage et grosses fiestas. Sur la Côte d’Azur, des plages jouent les prolongations en soirée à grands coups de concerts, de spectacles et d’animations en tout genre, cet été. Pour savoir où faire la fête à Nice, à Cannes et même à Villefranche-sur-Mer, 20 Minutes vous guide dans le sable ou sur les galets.

Les dix ans des Plages électroniques : l’incontournable. Davide Squillacee ouvrira le bal, le vendredi 17 juillet (16,10 euros), d’une version anniversaire et quelque peu remaniée de la plus grande fête « les pieds dans le sable » du Sud-Est. En plus de la scène installée sur la plage du Palais des festivals, les amateurs de gros sons auront droit à une seconde ambiance sur la terrasse du centre de congrès, les deux dernières dates (sur trois au total) du festival, les 8 et 9 août (21,10 euros la soirée ou 31,10 euros le pass). Le Niçois The Avener, Joris Delacroix, Clapton, Loco Dice ou encore Paul Ritch seront aussi de la partie. Infos sur plages-electroniques.com

La « Folie douce », des sommets enneigés à la Méditerranée. Le concept de soirée-spectacle, né à Val d’Isère, se délocalise sur la plage de l’Hôtel Majestic Barrière Cannes, jusqu’au 31 août. Show musical et grosse ambiance sont au programme tous les soirs. « Nous proposerons des after beach, entre 17 h et 20 h. Suivront des dîners revues et des moments clubbing jusqu’à 1 h du matin. Le but n’est pas de concurrencer les discothèques, mais de proposer un before », détaille le créateur de « La Folie douce », Luc Reversade. A partir de 70 euros la soirée, dîner à la carte inclus (infos et réservations au 04 92 98 77 32).

« Été de fous » et atmosphère californienne, au Palm Beach. Tous les dimanches, jusqu’au 23 août, l’équipe de Gotha prend ses quartiers sur la plage et la terrasse du Palm Beach, à Cannes pour des warm ups, ambiance colliers de fleurs et chemises hawaïennes. « Nous attendons des gens lookés dans l’esprit californien et surfeur, prévient d’emblée l’un des organisateurs. Ici, c’est l’anti bling-bling ». De 17 h à 23 h, les DJs du collectif Limelight, Sacha Mucki, Nicolas Masseyef et John Bellone, se succéderont derrière les platines et devant plusieurs centaines de fêtards, de « fous ». Entrée gratuite (côté parking et plage).

Les « Hi beach party », dancefloors atypiques sur la prom'. L’événement niçois a déjà cinq ans. Festival à part entière, « Hi Beach party » s’installe encore le 13 juillet, le 21 août et le 5 septembre, sur la plage branchée du même nom, en plein milieu de la promenade des Anglais. Et avec un plateau électro des plus pointus. Avec les Américains Dubfire et Shaded, les Berlinois Nina Kraviz et Rodriguez Jr, l’Argentin Guti ou encore le Niçois Osmoz sont annoncés. Dès 20h (happy hour sur les boissons jusqu’à 21h). Entrée : 15 euros en prévente ou 20 euros sur place.

La parenthèse estivale du festival « Crossover » à Villefranche-sur-Mer. C’est une nouveauté cette année. La manifestation s’installera en face dans la grande bleue sur la promenade des marinières, le 31 juillet et le 1er août. Pour deux soirées tous azimuts, de la pop au hip-hop, avec, entre autres, Isaac Delusion, Guts, Zimmer et Møme. Tarifs : 19,10 euros la soirée ou 36,10 euros le pass.